Tourisme-destination Sénégal : Jumia Travel prône pour l’amélioration du contenu du web

Photo: Ismael Cabral Kambell responsable Relations publiques Jumia Travel Afrique/Ouest

«L’importance du contenu du web dans la promotion du tourisme ». Tel a été le thème  de la conférence-débat qui a réuni le mardi dernier les responsables de la plateforme Jumia Travel, des acteurs du secteur du tourisme, des représentants des sites d’information générale, des bloggeurs et des journalistes. Sous l’initiative de Jumia Travel, le premier site de réservation d’hôtel en Afrique, la rencontre a permis aux conférenciers notamment Ismael Cabral Kambell responsable Relations publiques et Seydina d’exposer amplement l’importance que le contenu web d’une publication peut influer directement sur le tourisme. Prenant l’exemple de la maladie d’Ebola qui faisait à son temps le chou gras de la presse, M. Kambell révélera que cela a eu un impact négatif direct sur le tourisme au Sénégal et ailleurs en Afrique. Autrement dit à l’en croire, de tels contenus sur le web n’encouragent pas les touristes à prendre le risque de venir chez nous.

Présente au Sénégal depuis trois ans, la plateforme de voyage en Afrique, a fait savoir Ismael Cabral Kambell, « Nous avons constaté que en ce qui concerne la promotion de la destination Sénégal il y a un déficit en matière de contenu ». « Le contenu aujourd’hui pour nous est essentiel pour tout pays qui veut donc développer sa destination pourquoi parce que lorsque vous avez aujourd’hui ce qui se passe un peu partout à travers le monde 70% des voyageurs effectuent leur premier recherche sur internet s’ils veulent voyager », renseignera-t-il. Suffisant pour le responsable Relations publiques de Jumia Travel de l’Afrique de l’Ouest,  de déduire, « Nous pensons qu’aujourd’hui le Sénégal qui a pour ambition d’être l’un des leaders du tourisme en Afrique ne peut pas passer à côté de cette opportunité ». « C’est pour cela nous avons tenu cette rencontre pour essayer de soulever le débat un peu sur le contenu au Sénégal. Nous pensons qu’il y a beaucoup de choses à faire et ensemble nous devons nous y mettre pour essayer de relever ce défi », a laissé entendre le charge des Relations publiques.

Aussi pour M. Kambell au delà des sites touristiques, des sites d’information, « tout le monde peut contribuer à développer davantage le contenu sénégalais ».

Par Senpresse.net