Macky Sall: «J’ai dit à Aliou Sall qu’il ne bénéficierait jamais de ma part d’un décret de nomination »

 Comme une girouette, la parole du chef de l’Etat changerait-elle au gré du vent et des saisons. Hier chantre de la rupture, Macky Sall est en train de se métamorphoser en adepte du double-langage. La preuve par le cas Aliou, frère de sang.

C’était dans le magazine Jeune Afrique. Interrogé par Marwane Ben Yahmed, envoyé spécial au Forum international pour la paix et la sécurité au Sénégal, sur l’implication des familles présidentielles africaines dans la gestion des affaires publiques, le Président Sall paradait ainsi : «Je ne mêle jamais ma famille à la gestion du pays. Si mon frère a été amené à être cité dans des affaires de sociétés privées, c’est parce je lui avais justement indiqué très clairement, dès ma prise de fonctions, qu’il ne bénéficierait jamais de ma part d’un décret de nomination, notamment en raison de l’histoire récente du Sénégal [Wade père et fils] et parce que je ne voulais pas être accusé de népotisme. Je lui avais même conseillé, à l’époque, d’essayer de voir dans le privé.

Alors, lorsque plus tard, il est venu me dire qu’il avait signé un contrat avec une compagnie qui fait de l’exploration pétrolière [Timis Corp], honnêtement, je ne voyais pas quel problème cela pouvait poser. Les médias ont pensé le contraire et la polémique a enflé. Je l’ai donc appelé pour lui dire que, compte tenu de la confusion entretenue, il fallait qu’il quitte cette société ou du moins, qu’il ne travaille pas sur les activités de cette société au Sénégal. C’est injuste pour lui, mais c’est ainsi. Son frère est président et il doit en tenir compte. Idem en politique, puisqu’il a été élu maire de Guédiawaye : «il est allé à la bataille tout seul, sans mon aide. Et il a gagné.» Personne n’a trouvé à redire.

Aliou Sall, Dg de la Caisse des Dépôts et Consignations

Mais hier, contre toute attente, la décision est tombée comme une bombe et la toile en était vite prise de convulsions. «Monsieur Aliou Sall, Conseiller en Planification, titulaire d’un Master en Administration publique, est nommé Directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations, en remplacement de Monsieur Thierno Seydou Niane», lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres. A «L’Obs», on a d’abord cru à une homonymie, avant que le concerné, joint au téléphone, confirme himself sa nomination par son grand-frère de Président. «Oui, c’est moi Aliou Sall en chair et en os qui a été nommé.» Les masques tombent !

 

L’OBS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *