add share buttons

Dialogue national: Youssou Mbow rame à contre courant de Barthélemy Diaz

Ils ne parlent pas de la même voix alors que la machine du dialogue national des partis politiques est déjà mise en branle au Ministère de l’Intérieur depuis le jeudi dernier. Ils, c’est les lieutenants de l’ex maire de Dakar Khalifa Sall à savoir Barthélemy Diaz et Youssou Mbow. En effet si le premier nommé a récemment sur le plateau de télévision manifesté son refus catégorique à participer au dialogue national le second quant à lui semble plus réceptif à l’appel du president Macky Sall. Réagissant sur le sujet M. Mbow, l’invité de l’émission Remue ménage de la Rfm a expliqué pourquoi il veut aller au table de discussion avec le régime en place. « Nous sommes tous meurtris par l’arrestation et l’emprisonnement injuste de Khalifa Babacar Sall que nous considérons comme un otage politique tout comme Karim Meissa Wade », a-t-il d’emblée dénoncé soulignant  » Mais il se trouve que du fait au-delà nous demandons au president de la République de libérer Khalifa Babacar Sall parce que c’est son prisonnier à lui ». Dans cette optique, Youssou Mbow dira: « Il faudra aussi participer à ce dialogue ppur pouvoir permettre à ce pays là quand-même de passer certaines questions qui reviennent tout temps; la question des élections, la question de l’organisation de l’élection, la question de la crédibilistation du fichier électoral ». Mieux prévient le jeune socialiste, « Mais si on adopte la politique de la chaise vide ça n’a jamais rien construit ». « Il ne faut pas avoir peur d’aller à la rencontre de l’autre. Il ne faut jamais avoir peur de dialoguer pour trouver évidemment des consensus forts », a philosophé le pro Khalifa Sall.

Toujours dans ses développements, Youssou Mbow rappellera: « En 1992 c’est qui a permis le Sénégal de sortir d’une longue crise qui a débuté en 1988 ». « Aujourd’hui on est dans cette logique il va falloir que nous allions à cette table de négociation que nous discussions et nous puissions évidemment faire comprendre au régime de Macky Sall que des élections biens organisées, des élections transparentes sont gages de stabilité pour le Sénégal mais également ça participe au renforcement de la démocratie », défend M. Mbow soulignant « Il va falloir également que lors de ce dialogue que l’ensemble des conclusions qui seront arrêtées que cela fasse l’objet d’une application ».

Par Senpresse.net

Une pensée sur “Dialogue national: Youssou Mbow rame à contre courant de Barthélemy Diaz

  • 16 mai 2019 à 3:47
    Permalink

    Macky Sall m’a trompé.J’ai voté une seule fois dans ma vie, pour lui.Mon père a prié pour lui dans notre maison.On n’en avait marre de Wade qui était la cause des agissements de Bethio Thoune.Le sérieux du Maquis n’était que vertuel.Je l’admirait lorsqu’il disait qu’il donnerait jamais de l’argent des transhumances.Mon père et moi avions remplacé une cicatrice par une plaie

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *