add share buttons

Ferdinand Coly : “Je vais renoncer à ma nationalité sénégalaise, je n’en peux plus”

Bientôt, en principe, Ferdinand Coly, ne sera plus sénégalais. Il s’emploie à rompre avec son pays d’origine.

« J’ai entrepris cette démarche-là. Je vais renoncer à ma nationalité sénégalaise en rendant mon passeport et tous les documents nécessaires », informe l’ancien international dans un entretien avec Record.

Le Lion à la retraite clame qu’il n’a « pas d’état d’âme ». « Et je ne vais absolument rien regretter », martèle-t-il avant d’ajouter : « Mon statut et mon nom ne me permettent pas de faire certaines choses ou de verser dans la violence. Je me prépare à une action forte parce que je n’en peux plus. »

Si Ferdinand Coly en est arrivé à cette initiative extrême c’est qu’il est dépité par le différend qui l’oppose au président du Stade de Mbour, Saliou Samb, à propos d’un business d’usine de produits halieutiques, sur la Petite Côte, qui a fait faillite. Il accuse Samb de l’avoir plumé. Ce dernier réfute les accusations.

« La procédure judiciaire est longue, mais l’enquête est terminée, confie l’ancien footballeur. Le monsieur en question est sous contrôle judiciaire. Je crois en la justice de ce pays et j’ose espérer que le président de la République fera quelque chose dans ce sens. On parle d’émergence, mais on ne peut pas y arriver avec ce genre de comportement où il y a quelqu’un qui reste dans son coin pour volontairement bousiller l’emploi des jeunes et leur carrière. »

Aujourd’hui, l’objectif de Coly est de « prévenir les jeunes joueurs » qui voudraient investir au Sénégal. « Au mois de juin, notamment, j’aurais à intervenir auprès des joueurs, annonce-t-il. Je vais les sensibiliser par rapport à ce qui peut se passer ici pendant les investissements. Il y a beaucoup d’entre eux qui sont victimes de certaines choses ou qui risquent d’en être victimes. J’ai eu l’aval de la FSF (Fédération sénégalaise de football) pour alerter parce que tous ces joueurs ont envie d’investir ici. »

seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *