add share buttons

Camp de Bel air: Une baleine échouée sur la plage, sauvée in-extremis

Une baleine, une espèce bien protégée en voix de disparition, qui a échoué dans le plan d’eau de Bel air, à côté du quai de Marinas, vient d’être sauvée. Une véritable armada a été déployée, en synergie avec tous les services de sécurité et de sureté maritime, ainsi que la protection de l’environnement marin pour sauver cet immense cétacé.

En image la baleine qui a échoué sur la plage du Camp de Bel air à Dakar

L’événement inédit s’est déroulé ce samedi 13 avril 2019, vers les environs de 10 heures, dans le plan d’eau du Camp de Bel air, à côté du quai de Marinas, où le Centre de coordination des opérations (Cco) de la Marine nationale alerté par les éléments dudit Camp d’un échouement d’une baleine, a pris toutes les mesures idoines pour sauver cette espèce en voix de disparition très bien protégée au niveau international. En effet, cette situation inappropriée pour ce cétacé est due à la profondeur des eaux. Ce qui a empêché ce plus gros mammifère du monde de nager. Ainsi, informée de la situation de cette espèce maritime intégralement protégée, la Haute autorité chargée de la coordination de la sécurité maritime, de la sureté maritime et de la protection de l’environnement marin a convoqué sur les lieux toutes les structures Administratives concernées par ce sauvetage pour apporter des solutions. En plus des mesures conservatoires initiales avec la surveillance de la zone par les Forces spéciales mer de la Marine nationale, il a été automatiquement demandé aux éléments de la Direction des Parcs nationaux d’identifier l’espèce pour une meilleure prise en charge de sa mise à l’eau, tout en ordonnant le déploiement de la vedette « Mame Mindis », aux fins d’évaluer la profondeur des eaux de la zone de l’incident pour un potentiel remorquage de la baleine. Mais également, il a été demandé le déploiement des plongeurs de la Brigade spéciale des sapeurs-pompiers de la marine nationale ainsi que ceux du Centre de la mer. Finalement plus de peur que de mal. Après plus de quatre heures d’intervention et grâce à la conjugaison et à la synergie des efforts de ces différentes structures, la baleine a pu retrouver la mer en toute sécurité, saine et sauve. Cette nouvelle a été annoncée par la Haute autorité chargée de la coordination de la sécurité maritime, de la sûreté maritime et de la protection de l’environnement marin (HASSMAR) à travers un communiqué qui nous est parvenu. Aucun incident, ni accident n’a été enregistré durant ce sauvetage in-extrémiste.
Même étant une espèce protégée depuis plus de 60 ans, la baleine continue de faire l’objet de convoitise de chasseurs, malgré l’indignation de la communauté internationale et l’interdiction de la chasse commerciale à ce cétacé votée en 1982, même si la loi est entrée en vigueur en 1986.

Par Idrissa NIASSY/Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *