add share buttons

Me Babou sur la suppression du Pm : « Macky Sall veut  placer ce mandat sous la concentration de tous les pouvoirs»

Le débat sur la suppression du poste de Premier ministre sous l’ère Macky Sall fait rage depuis l’annonce de la nouvelle. Chacun y va de son commentaire. Mais l’avocat Maître Abdoulaye Badou, intervenant hier sur les ondes de la Rfm, a tenté d’abord de faire l’historique de ce poste sous les différents gouvernants qui se sont succédé de l’indépendance à jours. « A l’issue de la crise de 1962, le poste donc de président du Conseil a été supprimé. Senghor a dirigé le pays de 62 à 70, Moustapha Niasse a été brièvement Premier ministre de Diouf, c’était pour la suppression du poste. Il n’y a pas eu de suppression avec Wade. Senghor n’avait pas le pouvoir. Il y avait un dualisme,  Mamadou Dia avait le pouvoir réel exécutif et Senghor n’avait qu’un titre, Senghor avait concentré les pouvoirs de 62 avec le départ de Mamadou Dia jusqu’en 70, il a voulu souffler un peu. Pour le cas de Moustapha Niasse, c’était uniquement pour la suppression du poste», a-t-il rafraichi les mémoires. Mais l’ancien député de la coalition Sopi sous Wade, s’empressera de rappeler, «Le contexte n’est pas le même mais il faut savoir qu’est-ce que le président Macky Sall a derrière la tête ? » « Il avait un Premier ministre qui a toujours joué un bon rôle, il veut l’enlever donc je crois que le président veut s’affirmer, ce mandat, il veut le placer sous la concentration de tous les pouvoirs. Cela le président qui sera en première ligne, c’est ça qu’il faut retenir avec cette réforme. Le président va tout assumer et peut-être en 2024 forcément, il aura son dauphin», rembobinera le juriste Me Babou.

Par Senpresse.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *