add share buttons

Candidature de Pastef en 2019 : Ousmane Sonko fait dans le clair obscur

En tournée nationale depuis des mois dans le cadre des activités politiques de sa formation, le leader de Pastef Ousmane Sonko n’est pas encore déterminé sur sa candidature à la prochaine présidentielle. L’ancien inspecteur des Impôts et Domaines du Sénégal semble faire dans le clair obscur sur le plateau de l’émission «Grand jury » de la Rfm du dimanche 11 mars. 

Interrogé sur le sujet lors de son passage à l’émission «Grand jury» de la Rfm du dimanche 11 mars,  M. Sonko semble laisser les auditeurs qui lui ont posé la question en direct sur leur faim.  Faisant la synthèse de beaucoup d’auditeurs qui reviennent sur sa candidature en 2019, le journaliste Mamoudou Ibra Kane à son invité, «Ousmane Sonko est-il candidat à cette élection présidentielle ? » En guise de réponse, le député de l’opposition fait dans le clair obscur. «Ben c’est très tôt pour le dire.  Je ne peux que manifester une volonté une intention en tant que acteur politique parce qu’on n’est pas venu en politique pour faire la figuration ou pour faire du «yobaléma» comme on dit. On est venu en politique parce que nous pensons avoir des idées, avoir une vision, avoir un programme pour le Sénégal »,  a-t-il souligné. Pour lui,  leur ambition pour le Sénégal n’est plus à démontre. Car,  dira M. Sonko, « Nous avons suffisamment démontré en quatre d’année d’existence que cette volonté elle est là. » «Nous sommes battu nous sommes positionné, nous avons trouvé un système qui était là. Nous avons su positionner notre discours et la rendre remarquable par rapport à l’ensemble des discours», a-t-il ajouté.

«Si on est dans cette trajectoire, l’aboutissement logique c’est de participer à toute élection qu’elle soit présidentielle qu’elle soit législative et locale qui deviendrait», a-t-il fait comprendre.  Mieux, développera l’opposant de Macky Sall, «Ça c’est le souhait ça c’est l’intention, c’est le désir ardent qui n’est pas porté par Ousmane Sonko seulement mais qui est porté par un parti politique qui étale ses tentacules à travers le Sénégal et dans la diaspora. Mais qui est porté par beaucoup de Sénégalais ».

Poussé par l’animateur de l’émission à être plus clair sur sa candidature, Ousmane Sonko se révélera dans ses explications. «Il faut examiner les choses de manière lucide. Je ne veux pas être parmi ces Sénégalais qui à la veille de chaque élection sont les premiers à annoncer leur candidature pour après se rétracter plus tard. Je ne doute pas personnellement mais ce que je veux dire… Ce que je veux dire c’est qu’une candidature, elle doit être sérieuse. On n’est pas candidat pour être candidat simplement pour animer une élection, une galerie. On a vu ici toute sorte de candidatures qui sont terminées d’ailleurs en queue de poisson ou avec des suites judiciaires après. Une candidature doit être sérieuse et pour cela elle se travaille, elle fabrique au jour le jour d’abord par la communication que nous sommes entrain de faire pour parler aux Sénégalais. Ensuite par la construction d’un appareil pour porter cette candidature, l’appareil politique mais également la machine électorale surtout par la mobilisation des capacités financières qui vous permettent de faire une candidature sérieuse», a-t-il argumenté.

Par Ndèye Fatou SECK/Senpresse.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *