add share buttons

3ème Mandat : Des citoyens revoient la copie de «En principe» du ministre de la justice

Suite à sa sortie à travers une interview accordée au journal « Enquête », le ministre de la justice, Ismaila Madior Fall, n’a pas, cette fois-ci, manqué la colère des sénégalais. En effet , après avoir prononcé : « En principe » ,il appartient au président de la République «d’apprécier», un bain de colère s’est interpellé sur la manière dont le message a été prononcé.

D’abord ce fut le journal Les Echos, qui rafraîchit sa mémoire, quand affirmait-il que :«La Constitution du Sénégal est très claire sur la question du mandat du président de la République et ne laisse place à aucune interprétation sur la possibilité d’un troisième mandat. L’article 27 de la Constitution dit : «Le chef de l’État est élu pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs.», a-t-il dit et répété 3 fois devant les journalistes, il y a de cela quelques mois, en 2017, après une visite dans les centres de détention.
Ensuite, l’ancien Premier ministre sous le régime de Me Wade, Souleymane Ndene Ndiaye prend la balle au rebond, dans un monstre colère que «Il ne peut y avoir de 3ème mandat, le texte est clair, net et acté».
Du cote de l’opposition, c’est un responsable de la coalition Idy 2019 qui entre dans la danse. Ce dernier Juge «douteux » la sortie du ministre de la justice.

Essamaye

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *