Mimi Touré à l’opposition: « Force doit rester à la loi »

Spread the love
Spread the love

Que l’opposition qui se prépare à manifester devant l’Assemblée nationale le 19 avril, jour du vote de la loi sur le parrainage intégrale, se le tient pour dit. Le pouvoir en place n’acceptera pas que le désordre s’installe dans le pays. C’est en substance ce qu’a fait comprendre, l’ancien Premier ministre, Aminata Mimi Touré, ce dimanche lors de son passage à l’émission « Objection » de Sud fm. Non sans faire dans la menace, l’Envoyée Spéciale du président Macky Sall prévient « force doit rester à la loi ». À la question de notre confrère Baye Omar Guèye, « Qu’est ce que ça peut entraîner comme conséquence pour ce Sénégal ? » celle qui vient d’être récemment nommée chargée de la mobilisation sur le parrainage de l’Apr dédramatise, « Oui ne jouons pas à nous faire peur ». « Il faut savoir raison gardée je signale que ces cris d’orfraie disons on les attend depuis 2012. Ça n’a rien de nouveau », a rappelé l’ancienne Garde des Sceaux, ministre de la Justice. Mieux, se souvient Mimi Touré, « Il y a tout un cours de notre histoire récente où on nous promettait de mettre le pays sens dessous dessus non parce que les Sénégalais ne vont pas suivre. Les Sénégalais sont des gens raisonnables ». « Lorsqu’on explique ils peuvent comprendre parce que lorsque la personne va voter pour vous mais elle le fait en âme et conscience. Ce n’est pas nécessaire de vouloir mettre le chao et ce n’est pas possible », rassurera-t-elle.  Pis, avertira celle qui est surnommée la dame de fer du régime de Macky Sall, « Évidemment force doit rester à la loi ».

Toutefois dira-t-elle,  « Il faut que les gens exercent leur droit démocratique en respectant également  les droits des autres ». Même si elle défend  que le droit de manifestation est consacré dans la constitution, Mme Touré rappelle que  » l’exercice d’un droit démocratique doit se faire dans le cadre organisé de la loi sinon ça ne fonctionne pas ». « Je suggère à ceux qui voudraient manifester qu’en même qu’ils respectent les dispositions de la loi et des règlements que après que chacun vague à ses préoccupations », a lancé Aminata Mimi Touré.

Par Souleymane SANE/senpressenet@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *