add share buttons

Tambacounda : Idy promet de redonner à la ville son statut de carrefour

Les candidats passent mais les discours diffèrent. La coalition Idy 2019 est le troisième candidat à fouler le sol du Sénégal Oriental après Madické Niang et Macky Sall. Ce dernier fustige le président sortant. «Cette immense région du Sénégal oriental a été oubliée dans les programmes de développement du gouvernement sortant, la preuve est palpable : le système éducatif est par terre avec le lycée Mame Cheikh Mbaye qui est en ruine, le système sanitaire est sous équipé et un manque de spécialistes, chômage vous envahit, tels sont là quelques indices parmi tant d’autres qui démontrent le manque de vision et d’ambition du régime à l’endroit de la jeunesse », a souligné Idrissa Seck.
Au-delà de ces attaques à l’endroit du président Macky Sall, Idy a décliné ses ambitions pour le Sénégal oriental
Le candidat de la ’’Coalition Idy2019’’, a promis de faire de la région de Tambacounda, un carrefour de développement industriel et logistique.
’’Nous ferons de Tambacounda un carrefour de développement industriel et logistique pour absorber cette force de travail des jeunes et femmes de la région’’, a-t-il déclaré lors d’un rassemblement tenu dans la nuit de samedi à dimanche.
L’ancien Premier ministre a assuré qu’avec le développement du chemin de fer, Tambacounda sera un carrefour pour une interconnexion avec les pays de la sous-région.
’’Tout le développement minier, de l’agriculture, des richesses de la Casamance donnera une plus grande ouverture dans l’espace CEDEAO’’, a-t-il ajouté.
Le candidat de la Coalition « Idy 2019 » a fait notamment part de son ambition de corriger les inégalités dans le service sanitaire, éducatif et de l’emploi.
’’Ayez l’esprit tranquille, nous allons régler la situation en remplaçant le gouvernement sortant et instaurer un programme de développement qui absorbera cette formidable jeunesse’’, a-t-il promis.
Le candidat de la ‘’Coalition Idy 2019‘’ a salué la forte mobilisation des habitants de la région, de Koumpentoum à Tambacounda en passant par Koussanar.

Mamoudou SAMOURA/Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *