add share buttons

Un appel à la résistance de l’opposition sénégalaise face à Macky SALL

A quelques semaines de l’organisation des élections présidentielles au Sénégal, l’opposition ne sait plus à quel pieds danser à cause du parrainage et un fichier électoral non maitrisé, c’est pour cela j’appelle l’opposition à la forme de résistance ultime qui est de boycotter les élections de manière consensuelle et radicale.
Selon Machiavel ,en politique la fin justifie les moyens et tous les moyens sont bons. Nicolas Machiavel disait aussi que les moyens accusent ,la fin excuse m. Ces temps derniers le boycott des présidentielles est au centre de tous les controverses.
En effet son excellence Macky Sall a décidé contre vents et marées à poursuivre son processus électoral que lui seul maitrise. Un fichier électoral pas aux normes et aussi la majorité des sénégalais ne détiennent pas leur carte d’identité et électeur .
Je demande à l’opposition dans son ensemble (C25) de boycotter les prochaines élections présidentielles! Je pense que c’est le seul moyen d’obliger Macky Sall de revenir à la raison. Macky Sall oublie qu’un lutteur a besoin d’un autre lutteur pour organiser un combat de lutte et ce principe est valable en politique.
Le C25 Pourquoi le boycotte :
J’ai entendu un imminent journaliste dire que la politique est un rapport de force. Le boycott de l’opposition va inverser le rapport de force politique avant et après le 24 février 2019. Pour une fois l’opposition qui a perdu ces repères sera en position de force contre le régime de Macky SALL, et pire encore Macky sall perdra encore sa légitimité d’être à la tête du Sénégal après le 24 février 2019.
Toute cette situation de crise politique ne profitera qu’à l’opposition car dans nos pays africains l’instabilité politique ne profite jamais au pouvoir sortant.
Deuxièmement: Le rôle de Mr Ali Ngouille Ndiaye n’est pas de donner à tous les sympathisants de l’Apr leur carte d’électeur. Le ministre de l’intérieur a l’obligation d’organiser des élections libres et transparentes, le pouvoir en place sera responsable de la non tenu des élections dans ce pays donc figurera dans le passif du régime. Macky Sall sera obligé de mettre en place un cadre de discussion avec l’opposition sur le parrainage, le fichier électoral, le code électoral, les candidats absents( prisonnier politiques )…… pour que les élections soient libres et transparentes.
Je rappelle à l’opposition que la politique est un rapport de force .Que la force soit avec vous.

Ibrahima FAYE
Ibrahimalafayette@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *