add share buttons

Inauguration du marché au poisson de Tamba: Le gouvernement a mobilisé 300 millions francs CFA pour la construction de ce joyaux

Les ministres de la Pèche de l’Économie Maritime, Oumar Gueye et le ministre des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Sidiki Kaba ont procédé, hier à l’inauguration du nouveau marché central au poisson qui est d’ailleurs le quatrième au Sénégal .C’est devant une foule bigarrée venue des quatre coins du département que les deux ministres ont dévoilé la plaque de l’édifice.

Désormais les populations de Tambacounda vont consommer des poissons frais grâce à ce nouveau marché central au poisson dont le coût global est estimé à plus 250 millions de francs CFA et financé par l’État du Sénégal.

Ce marché dont la pose de la première pierre, a été faite le 9 décembre 2017 est inauguré aujourd’hui (hier). «Un jour important pour les mareyeurs», magnifient-ils. Il permettra un accès aux produits halieutiques. L’Etat ne s’est pas limité à la construction du marché mais il a réfectionné le complexe frigorifique d’une valeur de 50 millions de francs CFA.
Le ministre de la Pêche et de l’Économie Maritime, Oumar Gueye. Poursuivant sa description de l’œuvre du gouvernement, M. Guèye renchérit: «Ce complexe frigorifique qui était à l’arrêt pendant une dizaine d’année est dorénavant opérationnel avec une capacité de production de 3 tonnes de glaces par jour. Il possède également une chambre positive de 10 tonnes et 5 à 10 degré et une chambre négative de 10 tonnes -18 degré, un tunnel de congélation de 300 kg par 8 heures à -35 degré, de la production, une chambre de stockage de glace de 6 tonnes».
Après le listing de tous ces caractéristiques, le ministre en déduit, «Tout ceci couplé au marché, je peux dire que Tamba disposera désormais du poisson frais comme les autres régions du pays».
Au-delà de ces actions, trois camions frigorifiques ont été mis à la disposition de Tamba, Koussanar et Kidira dont les clés ont été réceptionnées par les maires de ces localités ou leurs représentants. «Pour le mareyage, nous avons besoin de complexe frigorifique, de camions et de marché au poisson et à Tamba les 3 sont réunis», plaidera un mareyeur.
Selon le ministre des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Sidiki Kaba, «La construction de ce marché central au poisson s’inscrit dans la politique de l’équité territoriale du président». «Le président veut que tous les Sénégalais se sentent comme des sénégalais à part entière et non des sénégalais entièrement à part», renseignera-t-il.
Défendant les réalisations du président Macky Sall, Oumar Gueye ajoutera que «Chaque fois qu’on achète un moteur de pirogue, ce dernier reçoit 1 million de subvention, 20.000 gilets par an en raison de 2500f par gilet au lieu de 5000 francs CFA, le carburant pour la pêche coûte 497 francs le litre au lieu de 595 francs sans oublier la construction de beaucoup d’infrastructures de pêches comme des quais de pêche terminés d’autres inaugurés par contre d’autres sont en cours
«Apres Tambacounda, Thiès et Mbour sont les prochaines régions bénéficiaires des marchés centraux», annoncera le ministre Omar Guèye, «Le président nous a instruits de construire le marché central aux poissons de Thiès et Mbour». «Nous avons complètement finalisé le dossier. Et nous savons combien il nous faut comme financement pour ces deux marchés. C’est une question de temps» conclut Oumar Gueye.

Mamoudou SAMOURA/Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *