add share buttons

Solidarité sociétale : 1000 paires de lunettes médicalisées offertes à des populations de Hann-Bel Air

Dans le cadre du programme social entamé depuis le mois de juin dernier dans la région de Dakar, le ministre de la Femme, de la Famille et du Genre, Ndeye Saly Diop Dieng, était ce samedi l’hôte de la commune de Hann-Bel Air à l’occasion du week-end social dédié à ladite commune pour non seulement communier, mais pour apporter son soutien aux populations de cette localité. À cet effet, des consultations gratuites dans le domaine de la médecine générale, dépistage du cancer du col de l’utérus, l’ophtalmologie, où 1000 paires de lunettes sont offertes aux populations, ont été tenues durant ce week-end social.

 

Selon l’Organisation mondiale de la sante, en Afrique plus de la moitié de la population jeune souffre de problèmes de vision, et cela constitue un frein pour le développement mais aussi c’est un des facteurs qui causent les accidents. Fort de ce constat, le Directeur des opérations et manageur général de l’Organisation africaine pour le développement académique et sportif (Oadas), qui est une organisation créée aux Etats-Unis par des Sénégalais de l’extérieur, Ousmane Diatta, a décidé de prendre le problème à bras le corps pour aider les populations. Raison pour laquelle, durant le week-end social (samedi 05 et dimanche 06 janvier) organisé dans la commune de Hann-Bel Air, il est venu en appoint à la politique sociale pour appuyer son impulsion en offrant 1 000 paires de lunettes médicalisées aux populations de Hann-Bel Air souffrant de la myopie et autres maladies liées à l’ophtalmologie. « Pour le moment nous sommes à un volume de 437 allant 500 patients à la moitié de la première journée », a-t-il annoncé. Avant de préciser : « Nous comptons faire pour les deux jours un objectif de 1 000 patients ». Il s’exprimait en marge du week-end social organisé par le ministère de la Femme, de la Famille et du Genre, en partenariat avec Oadas et la commune de Hann-Bel Air. Au delà de cette pathologie, il y a la pédiatrie, la cardiologie, le diabète, le dépistage du cancer du col de l’utérus et de la gynécologie qui ont été pris en charge. Une pharmacie est érigée à cet effet, dans l’enceinte du Collège de Hann pour les prescriptions de ces différentes pathologies. À cet effet, le ministre de la Femme, Ndeye Saly Diop Dieng, a profité de cette occasion pour rencontrer toutes les femmes de la commune de Hann-Bel Air pour les écouter d’abord, mais ensuite pour diagnostiquer leurs problèmes dans le domaine de leur autonomisation économique, avant d’apporter les contributions de l’État à travers des financements et du matériel d’allégement pour les accompagner. Ce soutien de l’État, précise-t-elle, « entre dans le cadre de l’année sociale et des activités de mon département », parce qu’étant au cœur du développement social de ce pays. « Nous devons être au devant des populations pour les écouter, mais aussi leur apporter nos contributions par rapport aux politiques destinées aux femmes et aux populations vulnérables », a-t-elle déclaré.
Abondant dans le même sens, le maire de la commune, Babacar Mbengue, s’est réjouit du soutien apporté par le ministère de la Femme et de l’Oadas pour le bon déroulement de ces journées de solidarité. « Les populations de Dakar ont besoin du soutien. Raison pour laquelle nous apprécions à juste valeur ce week-end social qui nous est dédié, tout en s’enquérant de la santé de nos populations », s’est-il exprimé.

Par Idrissa NIASSY/Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *