add share buttons

Prodac, Puma, Ppdc: Le village de Mangoulène oublié par Macky Sall 

Le gros village de Mangoulène de par sa population de par ses quartiers de par son grand électoral de l’arrondissement de Tenghory voire du département de Bignona, est toujours à l’ère du 20 ème siècle. L’émergence tant chantée par le président Macky Sall pendant ses sept (7) au pouvoir, n’a jamais été ressentie par cette brave population diola. Sevré d’infrastructures de bases de Senghor à Diouf en passant par Wade et Macky Sall, le village est la localité pauvre des programmes du PUDC, de PUMA et du PPDC. Réunis en mini congrès pendant trois jours ( 30 décembre au 1 janvier 2019) à Ziguinchor, les ressortissants du quartier Diogha de Mangoulène, ont dénoncé « zéro électricité, zéro eau, le manque de voiries » appropriées. Pour manifester leur degré d’indignation,  plusieurs questions ont été posées au cours de cette rencontre ; « Est ce que nous faisons pas partie du Sénégal émergent ? Où quelle faute, Mangoulène a fait pour mériter cette punition? »

 

Leur cri de coeur face à son sort n’a jamais été entendu par les différents régimes qui se sont succédé à la tête du Sénégal des indépendances sous le président Macky Sall aujourd’hui, les populations du plus grand village de l’arrondissement de Tenghory, Mangoulène, peuvent compter sur ses ressortissants installés un peu partout dans le pays pour entonner sur les oreilles des autorités étatiques.  Lesquels ressortissants qui à l’image de ce qui fait à Dakar, à Bignona, en Gambie dans le cadre des congrès internes des différents quartier, se sont fait entendre à Ziguinchor récemment. Et cette fois ci ces ressortissants du quartier de Diogha s’étaient réunis pendant trois jours à Ziguinchor pour se plancher sur la situation très déplorable de leur village de Mangoulène. En effet le mini congrès du 30 décembre au 1 janvier 2019 à Ziguinchor a été comme les autres rencontres, une tribune pour ces compatriotes de clouer à pilori les régimes qui ont eu à diriger le Sénégal de 1960 à nos jours.

Nourrissant l’espoir avec l’avènement du président Macky Sall qui avait largement gagné Wade au second tour lors des élections de 2012, Mangoulène semble aujourd’hui plus que jamais oublié dans les multiples programmes de l’actuel régime. Le Programme d’urgence pour le développement communautaire (PUDC), dont la troisième phase a été lancée par Macky Sall lors de sa tournée en octobre dernier en Casamance, n’est que de la trompe d’œil pour les populations de ce village. Car, jusque là aucune infrastructure de base n’est annoncée pour ne pas dire programmée dans ce gros village de la commune de Tenghory. Au-delà du Pudc, le Ppdc qui est créé uniquement pour le développement de la Casamance et Promovilles, entre autres programmes, le plus grand électorat de l’arrondissement de Tenghory vit toujours à l’ère du 20 ème siècle.

La non électrification le manque l’eau, et les pistes de production freinent le développement de ce village qui à l’image de la verte Casamance, regorge d’énormes potentialités économiques.

Le clin d’œil des hommes politiques notamment ceux qui sont au pouvoir de Senghor à Diouf en passant par Wade et Macky Sall à Mangoulène n’est que électoraliste. La preuve lors du second tour de la présidentielle de 2012, l’actuel président de la république, face à son ancien mentor Abdoulaye Wade, connaissant le poids électoral de cette contrée dans le département de Bignona, avait dépêché une équipe dirigée par son ministre Conseiller Abdoulaye Badji, le député Moussa Sané tous de l’Apr pour aller prêcher pour son compte. Sa voix entendue par ce paisible peuple, qui a largement voté pour lui, Macky Sall semble aujourd’hui oublié ses bienfaiteurs.

Par Souleymane SANE/Senpresse.net

Une pensée sur “Prodac, Puma, Ppdc: Le village de Mangoulène oublié par Macky Sall 

  • 5 janvier 2019 à 4:23
    Permalink

    A Dieu pour la Casamance continuons à lutter pour sortir cette crise politique car la Casamance à beaucoup souffert depuis la décennie.
    Après une très longue conflit armée qui a fait beaucoup de pertent et des dégâts matériels ( des maisons abandonnés , des jardins , des troupeaux , et surtout minés ) .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *