add share buttons

Projet Bourses territoriales : L’ADL lance la première phase à Tambacounda

Après Kaolack, Fatick et Foundiougne, la région de Tambacounda va bénéficier du projet Bourses territoriales pour un Sénégal émergent (BT/PSE) initié par l’Agence de développement local (ADL).

L’atelier s’est tenu ce 27 décembre 2018 au Conseil départemental de Tambacounda et c’est pour une durée de deux jours. L’objectif de cette rencontre est de partager avec les acteurs institutionnels sur les tenants et les aboutissants du projet. «Le mécanisme consiste à accompagner les porteurs de projets individuels qui peuvent bénéficier d’une bourse de 500 mille ou collectif 5 millions en plus ce projet est un complément à la DER ( Délégation à l’entrepreneuriat Rapide)», nous renseigne Malal Camara le Directeur général de l’ADL qui clarifie davantage «Comme la DER ne peut pas tout faire. Il y’a eu des acteurs du territoire qui sont en train de travailler et d’avoir des projets mais ne sont pas accompagnés alors nous venons en appoint à la DER et c’est juste une complémentarité». Le projet BT/PSE découle de la volonté de l’ADL de contribuer à l’opérationnalisation du Plan Sénégal Emergent (PSE) et à la matérialisation de l’Acte III de la Décentralisation, à travers, entre autres, la mise en œuvre de mécanismes de financement innovant du développement local.
Il est articulé autour d’une plateforme multi-acteurs de financement du développement économique local (DEL), réunissant entre autres, l’Etat, les collectivités territoriales (CT), le secteur privé et les acteurs locaux étatiques et non étatiques.
Vue l’importance du projet et les nombreuses sollicitations des collectivités territoriales, l’ADL a «décidé de l’étendre dans les autres régions du Sénégal. La première phase de cette extension couvrira les départements de Tamba, Bakel, Goudiry et Koumpentoum. Chaque département a un minimum à donner et cela va pousser à suivre et à accompagner le projet car selon le DG si le projet n’a pas de répondant ça ne pourra pas marcher. Et comme l’entrée se fait par les départements ces derniers s’engagent à verser une contrepartie qui va permettre d’aller vite».
Le budget n’étant pas sur place mais l’essentiel est de mettre sur place afin que le processus soit lancé au début de l’année.
Pour le déploiement du projet à Tambacounda, une première mission s’y est tenue du 11 au 13 octobre dernier et avait permis de partager le projet BT/PSE avec les IMF agréées par le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. Ces IMF ont manifesté leur ferme volonté de s’impliquer dans sa mise en œuvre au niveau des départements de Tambacounda, de Bakel, de Koumpentoum et de Goudiry.
Pour rappel, le projet vise à (i) favoriser la création d’activités économiques initiées par des porteurs de projet individuels qui peuvent bénéficier d’une bourse de 500 mille au moins ou collectifs qui veulent créer ou développer leurs propres affaires à partir de leur territoire, (ii) promouvoir l’auto-emploi des jeunes et des femmes pour réduire l’exode des populations vers les grands centres urbains, (iii) promouvoir l’animation et le développement socio-économique des territoires.

Mamoudou SAMOURA/Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *