add share buttons

LUTTE CONTRE LES CANCER: Macky Sall préconise la solidarité de tous pour faire face à la maladie

C’est ce mercredi 31 octobre 2018, que le vaccin contre le cancer du col de l’utérus est introduit dans le Programme élargi de vaccination (Pev). Le lancement de cette activité qui a eu lieu au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad) et qui coïncide à la 5ème Conférence de la Fondation Merck, est une occasion pour le chef de l’État Macky Sall, d’exhorter la solidarité de tous pour faire face à ce fléau que constitue le cancer.

«Ce que veut femme, Dieu le veut » a-t-on l’habitude d’entendre dire. Le chef de l’État Macky Sall, à peine revenu d’un périple en France et en Allemagne très tôt le mercredi 31octobre 2018, s’est rendu au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad), où se tenait la 5ème Conférence de la Fondation Merck pour soutenir les premières dames africaines qui se sont engagées dans le combat de la lutte contre les cancers, l’infertilité et d’autres problématiques. Cette rencontre qui coïncide avec la fin du mois d’octobre communément appelé « octobre rose », est une occasion pour le président Macky Sall d’appeler tout le monde à la solidarité face aux défis que nos impose la maladie. « Il faut que nous soyons solidaires face aux défis que nous impose la maladie. Si le cancer reste un défi pour la science, il y a aussi des actes simples pour en réduire les risques et sauver des vies », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : « Je lance un défi à tous de se joindre à nous dans cet élan humanitaire pour la santé et la vie ». Ce dernier a invité par ailleurs, les femmes à porter le plaidoyer en faveur de la prévention contre le cancer, tout en magnifiant la participation des épouses des chefs d’États à cette conférence essentiellement consacrée à la lutte contre l’infertilité, les cancers féminins et d’autres problématiques santé propres aux femmes et aux adolescentes. Le président Macky Sall s’exprimait lors de la clôture de la 5ème Conférence de la Fondation Merck tenue au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad) de Diamniadio (Rufisque) qui coïncide avec l’introduction du vaccin contre le cancer de col de l’utérus dans le programme élargi de vaccination (Pev). Ce vaccin qui va coûter désormais 70 000 F CFA à celui qui le désire, précise le président de la République, « est un important effort budgétaire » du fait qu’il est une question de justice sociale. « Il faut donner une chance de protection à toutes les filles contre les maladies liées au papillome humain avec la vaccination systématique », a-t-il réitéré. Macky Sall a profité par contre de ce rendez-vous avec les premières dames africaines pour saluer les efforts fournis par les partenaires techniques et financiers, comme GAVI qui a mis la main dans la poche pour soutenir à hauteur de 8 milliards F CFA auxquels il faut ajouter les 3 milliards de l’État du Sénégal. Ce qui fait un total de 11 milliards F CFA pour compléter le Pev. Le montant permettra ainsi, de couvrir le vaccin contre le cancer du col de l’utérus pour des milliers de filles âgées de 9 ans. « Tant que la course n’est pas finie il n’y a de temps ni pour le repos ni pour le répit. Alors, maintenons le cap », a-t-il signifié.
Pour Dr Rasha Kelej, présidente de la Fondation Merck, « nous sommes engagés dans un processus de formation continue des spécialistes africains dans le domaine de la lutte contre le cancer et l’infertilité ». Selon lui, la Fondation qu’elle dirige, vise, entre autre, à renforcer les capacités professionnelles en matière de prise en charge du cancer dans le but d’accroître le nombre d’oncologues en Afrique et dans les pays en développement.

Par Idrissa NIASSY/Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *