add share buttons

À deux jours du grand Magal: Dakar se délaisse de son monde

« Ila Touba »! À deux jours du grand Magal du fondateur du mouridisme au Sénégal, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, la ville sainte reste la direction la plus prisée du pays. À l’image du reste du Sénégal, la capitale sénégalaise très animée de par sa démographie galopante, se vide de son monde. Les quartiers, les grands altères, les lieux publics, sont quasi désertiques.  C’est l’appel de Serigne Touba,  lâche un fervent mouride croisé à Rufisque en partance avec sa famille au magal. « D’ici demain (samedi: ndlr) vous verrez personne en ville comme à l’intérieur des quartiers. Chaque année, le grand Magal de Touba refuge plus de pèlerins. Au-delà des fidèles qui viennent des quatre coins du pays, des mourides qui sont aujourd’hui à travers le monde, rallient la ville sainte par tous les moyens de transport », renseignera le talibé mouride.

Le grand événement religieux de la communauté mouride, c’est aussi le rush au niveau des gares routiers et la nationale 1, pris d’assaut par les populations en partance pour Touba.

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *