add share buttons

Abdoul Mbaye sur la condamnation de Khalifa Sall: « Macky Sall cherche à liquider ses adversaires politiques… »

Se joignant aux séries de réprobation de l’opposition suite à la lourde condamnation du député maire de Dakar, Abdoul Mbaye le leader de l’ACT,  ne fait pas de doute que le président Macky Sall est dans une dynamique de liquider ses adversaires politiques. « Il y a chez le président de la République Macky Sall une stratégie constante permanente invariable. Il veut faire un second mandat sans pouvoir le justifier par des performances économiques et sociales. Et pour ce faire il cherche à liquider les adversaires. Ce n’est pas une attitude courageuse c’est claire. On ne va pas au combat en liquidant ses adversaires avant qu’ils ne commencent ». « Mais,  révélera l’ancien Premier ministre, il y a longtemps que cette stratégie est mise en oeuvre et on ne peut que le regretter ».

Relancé par notre confrère de Sud fm sur le départ du magistrat Ibrahima Khamidou Dème de la justice sénégalaise, M. Mbaye dira en substance,  « La démission du juge Dème puis que il m’explique est liée avec l’instrumentalisation de la justice à laquelle on assiste depuis plusieurs années, ce n’est pas Abdoul Mbaye qui le dit, peut être ils vont penser que je fais référence à l’affaire qu’on a essayé de me faire subir. Mais ce sont les magistrats eux-mêmes qui le disent qui posent des actes forts qu’une démission. C’est le président de l’UMS qui le dit donc cela correspond à une réalité ».

Toutefois, relativisera l’ancien chef du premier gouvernement de la seconde alternance, « Fort heureusement encore une fois tous les magistrats ne sont pas concernés, toutes les juridictions ne sont pas concernées ».

« Par contre on ne peut que regretter et que cela va faire partir du programme que l’ACT proposera à l’occasion des prochaines présidentielles. Il est important pour notre pays de redonner de l’indépendance au parquet et de ne pas le considéré comme boite à exécuter les ordres venus de l’exécutif. Il est important également pour bâtir cette indépendance de la justice de ne plus avoir un conseil supérieur de la magistrature présidé par le président de la République », a-t-il dévoilé le programme de son parti sur la justice.

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *