add share buttons

Affaire des fiches de PASTEF à Ziguinchor : Guy Marius Sagna dénonce les conditions d’arrestation de Birame souleye Diop

Même s’il est réjoui de la libération de l’administrateur de PASTEF, quelques heures après son arrestation, l’activiste Guy Marius Sagna dénonce toutefois la manière dont Birame souleye Diop a été cueilli hier. «Notre ami Birame souleye Diop membre de PASTEF est finalement rentré manger du «tiérè de tamkharit» (Couscous de la fête d’Achoura) comme tous les citoyens chez lui. Et nous nous réjouissons de cette issue et continuons à exiger la lumière par rapport à ce qui s’est passé à Ziguinchor afin que plus jamais ça arrive à Pastef, n’arrive à d’autres organisations, n’arrive à d’autres citoyens sénégalais», a-t-il déclaré au micro de nos confrères de Sud fm quelques heures après la libération du lieutenant de Ousmane Sonko. Le leader de FRAPP, de mettre en garde, «La police sénégalaise, la gendarmerie sénégalaise ne doivent pas être des polices politiques pour intimider et pour tenter d’écarter des adversaires politiques ou des citoyens». «On ne sait pas encore comment s’est déroulé cet interrogatoire. Nous trouvons en fait que c’est à fait normale qu’après ce que PASTEF a déclaré hier (Avant-hier : ndlr) les choses étant suffisamment grave que l’État du Sénégal à travers sa gendarmerie fasse des enquêtes. C’est le moindre qu’on puisse attendre d’eux», appréciera M. Sagna. Qui enchaîne de déplorer en ces mots, « Même si nous sommes choqués par la manière avec laquelle le citoyen Birame Souleye Diop a été amené à la gendarmerie». «Parce qu’il a été trouvé sur son lieu de travail et amené manu militari à la gendarmerie alors qu’une simple convocation aurait suffi », a rigoureusement dénoncé Guy Marius Sagna. Mieux décrit-il, «Birame Souleye Diop est un citoyen qui ne fouille pas qui ne se cache pas qui assume ses responsabilités».

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *