add share buttons

Présidentielle 2019 : Ousmane Sonko annonce la fin du franc Cfa au Sénégal…

Une première au Sénégal qu’un homme politique de surcroît un candidat à une élection présidentielle affiche publiquement sa position sur la monnaie coloniale, le franc Cfa. Ousmane Sonko, le leader de Pastef, qui a officiellement déclaré sa candidature, hier, en marge de la cérémonie de publication de son livre Les solutions, à Dakar, a promis de quitter le franc Cfa une fois élu président de la République du Sénégal. L’ancien inspecteur des Impôts et Domaines, radié par Macky Sall qui se veut un candidat de la rupture sur le système de gouvernance du Sénégal des indépendances à nos jours, attend développer le secteur privé sénégalais. Car, dit-il, le secteur privé doit être un secteur privé fort et appuyé sur tous les domaines pour pouvoir asseoir notre politique économique.
S’agissant toujours de sa vision de rupture pour le pays de Senghor, le farouche opposant de Macky Sall dira que « Nos propositions contenues dans mon livre il faut toujours diminuer le pouvoir du président de la République en renforçant les contres pouvoirs que sont l’Assemblée nationale et la justice ». «Il faut que l’Assemblée nationale joue son rôle de vote des lois sans pression. Il faut aussi renforcer le pouvoir judiciaire et en cela le président de la République et le ministre de la Justice doivent quitter le Conseil supérieur de la magistrature. Il faut aller vers la création d’une Cour constitutionnelle indépendante », a déclaré hier le candidat de PASTEF sur les ondes de Sud fm.

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *