add share buttons

AUTOROUTE ILAA TOUBA : Disponible pour le prochain magal

L’autoroute Ilaa Touba dont les travaux ont démarré en 2015, sera disponible d’ici le prochain magal. Ce qui permettra aux pèlerins d’emprunter cette route dans sa totalité de Dakar à Touba.

 

Un ouf de soulagement pour les milliers de pèlerins qui vont se rendre à Touba à l’occasion du Grand Magal. L’autoroute Ilaa Touba dont les travaux ont démarré en 2015, est disponible à 90 %. Cette révélation est de Bacary Ba, coordonnateur de l’unité de gestion du projet de l’autoroute Thiès-Touba long de 113 km, qui a fait savoir que les pèlerins pourront utiliser l’autoroute de Dakar à Touba pour le magal prochain dans sa totalité. Selon lui, c’est une autoroute à péage pas comme les autres. Elle est une autoroute à péage fermé aménagée sur 2×2 voies et 2×3 voies avec des échangeurs sur toutes les grandes villes qu’elle traverse, comme Thiès, Kbombole, Bambey, Diourbel et Touba avec des gares de péage plein et des gares de péage sur les bretelles de sortie. « Le paiement concerne l’entrée et la sortie de l’autoroute et que l’usager va payer exactement le nombre de km parcourus », a-t-il déclaré. Selon lui, les travaux de chaussée sont essentiellement terminés de Thiès à Touba et le marquage et la signalisation sont en train d’être réalisés pour rendre la chaussée carrossable en toute sécurité en mi octobre. Pour le système de péage, dira-t-il, les travaux sont évalués à 20%. Parlant des questions de sécurité, ce dernier de signaler que « l’autoroute sera clôturée tout au long pour éviter la fréquentation des animaux », même si l’éclairage n’est pas prévu pour cette route. « Nous allons construire des passerelles tous les deux km pour permettre aux populations de rejoindre leurs champs sans difficulté », a noté M. Ba. Il s’exprimait en marge de la visite des chantiers Aidb-Mbour et Thiès-Touba dont l’objectif est que « cette autoroute soit ouverte pour le grand magal de Touba » et que les « pèlerins puissent l’utiliser dans sa totalité ». L’année dernière c’est la partie Dakar-Thiès jusqu’à Madarou qui était utilisée. Pour cette édition c’est la totalité de l’autoroute qui sera utilisée. Pour cette autoroute dont les travaux étaient prévus pour un délai de 45 mois, et qui ont démarré en janvier 2015, vont finalement s’achever en octobre 2018. Ce qui permettra à l’État de gagner un an d’avance.
Aibd-Sindia pratiquement bouclée
Pour l’autoroute Aibd-Sindia qui constitue un prolongement de l’axe autoroutier Dakar-Diamniadio-Aibd, les travaux sont pratiquement bouclés, a révélé Amadou Moustapha Dème, chef de projet Aidb-Thiès. « Actuellement, nous sommes sur la dernière section Sindia-Mbour où les travaux ont un taux d’avancement d’environ 80 % », a-t-il annoncé. Avant d’ajouter : « Nous avons reçu des instructions fermes pour finir au plus tard au mi décembre et des dispositions sont en train d’être prises au niveau de l’entreprise pour respecter ce délai ». Il y aura six gares de péage dont deux à Thiambokh, un à Soun Wolof, à Kiréne, à Nguekhoye (Malicounda) et le dernier au niveau de Mbour. « Nous avons connu quelques difficultés au début du projet délibération d’emprise, mais les autorités administratives ont pris les dispositions nécessaires pour mettre l’emprise à la disposition de l’entreprise », signale-t-il. Pour le député-maire de Nguekhokh, Pape Songo Diouf, qui a pris part à la visite des travaux de l’autoroute Thiambokh-Mbour, a profité de cette occasion pour saluer l’avancement des travaux dans le département de Mbour. Il en a profité pour lancer des piques à ceux qui pensent que le régime est en train de dilapider nos ressources. « Le président de la République est là pour les populations. Ceux qui pensent que le pays n’a pas d’argent n’ont qu’à démodre. L’État a dépensé des milliards pour la construction de ce bijou et d’ici le mois de janvier tout sera fin prêt, a-t-il déclaré.
L’autoroute contribue au désenclavement du pays
Pour le ministre des Infrastructures, Abdoulaye Daouda Diallo, cette autoroute contribue à l’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale. Mais aussi, elle permet un rééquilibrage de l’aménagement du territoire et le développement de nouveaux pôles économiques en désengorgeant Dakar. Cette autoroute qui est un outil de désenclavement et d’intégration sera livrée au plus tard le 31 décembre 2018. « Elle réceptionnée d’ici le magal », a dit me ministre des Infrastructures. Le projet de l’autoroute, en plus de son importance sur le plan national, constitue un maillon important avec deux corridors majeurs africains. Il s’agit du corridor transaharien menant vers Bamako et Djibouti et celui de la transcôtière reliant Nouakchott au nord, Banjo, Conakry, Biseau et Abidjan au sud. A cet effet, précise-t-il, « elle va contribuer à l’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale, tout en stimulant les investissements privés tout en participant à la politique de désenclavement qui permet d’assurer une meilleure connectivité du territoire pour mettre en cohérence les grands projets qui permettront de développer les échanges intérieurs et les relations avec les pays de la sous-région. Selon lui, le président de la République a donné des instructions pour l’augmentation de l’autoroute de 4 km. Dans le cadre de Promoville, Touba bénéficiera d’un financement de 15 milliards F CFA pour la construction d’une route de 15 km aménagée sur 2×2 voies.
Le projet de construction de l’autoroute Aibd-Mbour-Thiès, long de 55 km est scindé en deux branches: La branche sud qui relie Thiambokh-Mbour sur une distance de 39 km en 2×2 voies extensibles en 2×3 voies dans le futur et celle reliant Aibd-Thiambokh-Thiès sur 16 km avec un grand échangeur carrefour. Les voies de connexion à l’aéroport et la DISEZ sont également rattachées à ce tronçon.

Idrissa NIASSY/Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *