add share buttons

Cheikh Bamba Dieye : «Nous allons nous battre jusqu’à entrer boite vocale pour le Sénégal»

Que le régime qui veut à travers la justice faire payer à Cheikh Bamba Dieye pour ses prises de position de feu à son égard se le tienne pour dit. Le leader de Fsd/Bj qui prenait part au meeting du mouvement «Gueum sa bopp» de Bougane Guèye Dany ce samedi au terrain de Khar Yalla, a encore passé à l’offensive. Critiquant sévèrement  la gouvernance de Macky Sall, M. Guèye a rappelé que leur combat en 2012 était pour instaurer un État qui sera au service de ses compatriotes. «Mais malheureusement nous avons tous constater que ce grand rêve est voué à l’échec. On n’a rien vu », a dénoncé Cheikh Bamba Dieye.
Évoquant l’injustice érigée en règle sous la deuxième alternance, le député de l’opposition citera le cas de Karim Wade qui a été exilé sans la moindre explication aux Sénégalais. «Ousmane Sonko qui est là qu’est ce qu’on lui reprochait de sa sincérité, de son engagement, de sa passion en vers son pays ? Est-ce que c’est un délit de dire que ceci n’est pas bon celui là est un voleur, ça c’est de la corruption ? Est-ce que c’est comment ça qu’on doit une personne digne dans ce pays en lui radiant ? Et pourtant ça fait devant nous Tous. Et c’est cela qui nous a nous tous révoltés », a-t-il décrié.
Dénonçant dans la foulée, les difficultés que le leader de Gueum sa bopp a enduré avec son mouvement pour organiser ses manifestations. Pour Cheikh Bamba Dieye, la situation actuelle du pays avec ces dérives du régime interpelle tout le monde. Car, dit-il, les gens se sont battus «pour que le Sénégal reste une démocratie, un État de droit, un pays d’hommes libre».
Félicitant Bougane Guèye Dani pour avoir réussi ce travail qui est de l’opposition, M. Dièye entonnera que «Ce pays n’est le propriétaire du père de personne ». «C’est le propriétaire de nous tous. C’est notre pays, ça nous appartient à nous tous. Et personne n’a plus de droit que qui que ce soit pour voir et faire ce qu’il veut comme il le veut », a-t-il défié ses interlocuteurs d’en face. Avant de requinquer la foule de Guem Sabop, «Bravo Bougane, bravo Ousmane et bravo à tous les citoyens qui se battent. Nous allons nous battre jusqu’à entrer boite vocale pour le Sénégal.

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *