add share buttons

Souleymane Téliko SG de l’UMS sur la sortie de Cheikh Bamba Dieye: « Si on laisse passer ça c’est la porte ouverte à l’anarchie »

Après avoir vigoureusement condamné les propos du député Cheikh Bamba Dieye qualifiés de gravissimes portés à l’endroit de certains magistrats dans un journal de la place dernièrement, le Secrétaire général de l’Union des magistrats du Sénégal (UMD), Souleymane Téliko, a toujours une dent contre le leader du Fsd/bj. La preuve, hier en Assemblée générale de l’UMS à Mbour, le successeur de Maguette Diop,  semble être en phase avec la convocation du député à la DIC. Même s’il précise que « l’UMS ne peut pas se constituer partie civile pour le compte d’un membre qui a été personnellement visé ». M. Teliko s’empressera d’entonner au micro de la Rfm, « Par compte l’UMS condamne de manière ferme toutes ces attaques personnelles qui ne justifient pas ». « Quand vous n’êtes pas d’accord avec une décision de justice vous devez exercer les droits de recours qui sont prévus par la loi. Mais vous ne devez pas vous en prendre personnellement à des magistrats », a-t-il mis en garde les détracteurs de la justice sénégalaise. Mieux avertira M. Teliko, « Ça si on laisse passer ça, c’est la porte ouverte à l’anarchie ».

Non sans nier l’existence des dysfonctionnements au niveau de leur corporation, le patron des magistrats sénégalais soulignera que  » L’UMS est la première à considérer qu’il y a des problèmes ». « Mais quand il y a des problèmes, on doit les régler par la réflexion en s’asseyant au tour d’une table pour voir quelles sont les solutions structurelles », a-t-il plaidé.

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *