add share buttons

Ngouda Fall Kane: «Avec cette pénurie, le Sénégal a fait un recul de 60 ans »

«À Hann Mariste depuis presque six mois c’est à 2 heures et 3 heures du matin que les femmes se lèvent pour puiser de l’eau », s’est indigné l’ancien inspecteur général de l’État (IGE), Ngouda Fall Kane devant le plateau de Grand Yoff d’hier. Pis, dira le candidat déclaré à la présidentielle de 2019, «Avec cette pénurie, le Sénégal a reculé un recul de 60 ans ». À en croire l’ancien patron de la CENTIF, cette situation a fait que «les femmes ne dorment plus qu’elles sont à la limite malade».
Non sans exiger des comptes à cette problématique, M. Fall entonne « qu’ils nous disent les raisons de cette pénurie d’eau qu’ils nous donnent les justifications».
Relancé par notre confrère en ces mots , «retard d’investissement imputable non pas au régime actuel mais au régime précédent qui n’a pas fait les investissements nécessaires, l’autre explication donnée c’est la démographie galopante de la population de Dakar », M. Fall catégoriquement bat en brèche. « Je ne suis pas d’accord, on ne peut pas imputer la situation même s’il y a des responsabilités qui relèvent du régime passé», a-t-il rejeté. Car dira Ngouda Fall Kane, «Le régime actuel avait l’obligation de procéder aux corrections nécessaires ». «Il faut arrêter, il faut arrêter d’amuser les Sénégalais », tancera-t-il le régime de Macky Sall. Avant d’interroger aux tenants du pouvoir, «Dites nous d’où vient la pénurie d’eau ? » «Nous sommes fatigués, les Sénégalais ont soif. Ils sont fatigués, les femmes sont malades. Les femmes sont malades, elles ne dorment pas », a alerté l’ancien agent de l’IGE.

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *