add share buttons

ENTREPRENARIAT: 2 milliards F CFA mis sur la table pour aider les porteurs d’idées novatrices

Dans le but d’aider les porteurs d’idées novatrices à persévérer pour un développement socio-économique de l’entreprenariat, le gouvernement du Sénégal, à travers le Ministère Délégué à l’Entreprenariat rapide (Der), a mis sur la table une enveloppe de 2 milliards F CFA. Ce montant aussi conséquent va aider les porteurs d’idées novatrices à concrétiser leur projet en se focalisant sur les innovations technologiques.

Avec les changements climatiques, les pollutions et autres phénomènes qui constituent les fléaux des temps modernes, il faut de l’innovation technologique accompagnée d’idées novatrices pour que les pays en voie de développement puissent sortir la tête haute. Ceci, en décidant de transformer les déchets surtout plastiques en produits utilisables comme les meubles de maisons, des ustensiles et autres dérivés pour préserver davantage notre environnement et tout ce qui l’entoure. C’est ce qui est à l’origine de la mise en place du «Falling Walls Lab Dakar 2018» qui est une tribune pour les jeunes entrepreneurs de montrer leur talent d’innovateurs. Le gouvernement du Sénégal, à travers le ministère Délégué à l’Entreprenariat rapide (Der), pour soutenir de telles initiatives, a mis sur table une enveloppe de 2 milliards francs CFA pour aider tous les porteurs d’idées novatrices à concrétiser leur projet. « La Der met en avant l’allégement de l’accès aux financements pour les Sénégalais y compris pour ceux qui se trouvent à l’intérieur du Sénégal », a rappelé Papa Amadou Sarr, ministre Délégué à l’Entreprenariat rapide, tout en faisant comprendre que la Der s’est engagée à accompagner le lauréat du « Falling Walls édition 2017»,  Alioune Badara Mbengue avec sa startup qui a fabriqué une poubelle intelligente et Maella Yobo, de la pousse «Senbot» qui a mis au point un robot qui trie les déchets. M. Sarr en profité pour annoncer par la suite la construction d’un grand incubateur à Dakar pour accompagner les porteurs de projets. Prenant la parole, Inge Herbert, La directrice pour l’Afrique de l’Ouest de la Fondation Naumann, a fait savoir que le lauréat de cette édition, Maella Yobo va représenter le Sénégal le 8 novembre à Berlin. «Nous avons également offert une formation à tous les candidats», a-t-elle souligné. Abondant dans le même sens, Helke Kuhn, Représentante de l’Office allemand d’échanges universitaires (Daad), de présenter les opportunités que les étudiants, les ingénieurs peuvent tirer de leur institution. «Nous sommes engagés dans la promotion des idées qui vont changer le monde. Le Daad a octroyé 140.000 bourses en 2017 et a financé les études plus de 2, 3 millions de personnes depuis sa création en 1992», a-t-il signifié.
Pour l’édition 2018 du «Falling Walls Lab », l’étudiante, Fanta Diaité a présenté son carnet de santé électronique, une interface de rappel des rendez-vous en langues locales alors que Serge a développé la plateforme «Haduna» qui démocratise l’accès au commerce électronique aux artisans, aux personnes qui n’ont pas un certain niveau d’étude.

 

Par Idrissa NIASSY/Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *