add share buttons

Mohamed Diagne du Ministère de l’Éducation avertit: « Nous avons le choix entre garder nos 4 millions d’élèves dans les écoles où il y a un protocole sanitaire… »

Les sorties de certains syndicalistes de l’enseignement et des politiciens spéculant sur une éventuelle fermeture des écoles sénégalaises en cette période de la recrudescence du Covid-19 ne trouvent pas l’assentiment du Directeur de la Formation et de la Communication du Ministère de l’Éducation nationale. Mohamed Moustapha Diagne puis que c’est de lui qu’il s’agit, n’a pas fait dans la diplomatie pour répondre aux ceux ou celles qu’il surnomme « Monsieur connaît tout et madame connaît tout ». Non sans préciser la ferme position du Ministère de l’Éducation, M. Diagne renseignera: « Nous appliquons un protocole sanitaire au niveau des établissements et écoles du Sénégal. Et ce protocole nous a permis non seulement de rouvrir l’école le 25 juin (2020) mais d’organiser tous nos examens sans qu’on ait enregistré des décès d’enseignants ou d’élèves au niveau de l’école ».

« Ce que je voudrais dire c’est que dans ce pays, il faudrait que les politiciens et certains syndicalistes cessent de jouer Monsieur connaît tout madame connaît tout », a-t-il rappelé à l’ordre Modou Diagne Fada et Cie sur la Rfm. Poursuivant son raisonnement, le patron de la communication du Ministère de l’Éducation nationale du Sénégal se souvient: « Les écoles, nous les avons fermées le 16 mars dernier mais ça n’a pas empêché le virus de garder sa courbe ascendante ». Comparant dans la foulée la situation de notre pays à celle de chez Emmanuel Macron, Mohamed Diagne dira: « Encore en France aujourd’hui où il y a des milliers de contamination et des centaines de morts par jour, les écoles continuent de fonctionner ». « Alors, s’empressera-t-il d’interroger, nous avons le choix entre garder nos 4 millions d’élèves dans les écoles où il y a un protocole sanitaire ou les laisser dans la rue et les terrains de jeu avec tous les risques encourus? ».

Ainsi le collaborateur du ministre de l’Éducation  nationale Mamadou Talla a rassuré: « Le Chef de l’État a mis en place un comité de gestion de la pandémie composé de sachants, de médecins spécialistes et d’experts ». « Laisons les gérer eux qui savent que tout le monde », a-t-il conseillé.

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *