add share buttons

Régénération des hôtels sénégalais: Cheikh Ndiaye confirme les propos du président Macky Sall avec des chiffres à l’appui

Je confirme les propos de SEM Macky SALL,  le tourisme sénégalais est sous haute protection. A Mbour, les hôtels retrouvent leur plage grâce à la coopération hollandaise( en images, la plage de l’hôtel filaos).

Selon le baromètre publié, mardi 28 juillet 2020, par l’Organisation mondiale du tourisme, la pandémie de Covid-19 a provoqué des pertes de 320 milliards de dollars pour le tourisme mondial de janvier à mai. Le nombre des touristes internationaux a chuté de 56 % au cours de la même période. Bien que la pandémie ait bouleversé les économies de tous les pays, l’effet de ce choc s’est davantage fait sentir dans les pays qui tirent d’importants revenus du tourisme.
Au Sénégal, qui a accueilli 1,7 million de touristes l’année dernière, les pertes de revenus dans ce secteur clé ont atteint 540 millions de dollars cette année, à cause de la pandémie.  En effet, le secteur touristique, qui constitue la deuxième source de devises étrangères pour l’économie du Sénégal après la pêche, emploie 100 000 personnes à travers le pays. Selon l’Agence nationale de la statistique et du développement (ANSD), si la pandémie s’arrêtait en juin 2020, elle entrainerait une baisse de 70% des flux touristiques, soit des pertes de recettes de plus de 39 milliards CFA pour l’hôtellerie, en plus de 56 milliards de pertes liées à la fermeture des restaurants, soit un total de 96, 2 milliards FCFA. Des baisses qui pourraient atteindre 85% si la pandémie perdure jusqu’au mois de septembre prochain. Si on y ajoute les pertes projetées dans la restauration touristique estimées à 91,1milliards de francs CFA, le montant de l’impact financier dans l’hôtellerie et la restauration au Sénégal atteindrait plus de 148 milliards FCFA.
Quoique terribles comme statistiques, le Président de la République a pris très tôt la mesure de la situation en mettant en place un cadre d’intervention efficace , cohérent et apte à prendre en charge toutes les situations présente et future.
C’est pourquoi dans le cadre du Plan de résilience économique et sociale pour faire face à l’impact de la pandémie de la Covid-19 dans les secteurs du tourisme et des transports aériens, le gouvernement a affecté une enveloppe globale de 77 milliards FCFA pour soutenir les outils de production, préserver plus de 100 000 emplois et préparer la relance post Covid-19., ce qui atteste de façon tangible l’intérêt majeur que le Président de la République accorde à ce secteur qui nourrit , consolide et developpe beaucoup d’autres secteurs et sous secteurs  de l’activité économique et sociale surtout  dans un contexte marqué par une prédominance du secteur informel. Nul besoin de s’étendre sur des exemples pour attester cette importantissime  place du tourisme et dont les niches ne sont pas encore et totalement mises en valeur. De plus et en urgence, une enveloppe globale de 3 758 381 438 FCFA est mobilisée en plus de la décision historique d’élargir la cible de financement du Crédit Hôtelier et Touristique à toute la chaine de valeurs. Pour mieux developper le tourisme et l’amener à être plus résilient à tout choc , endogène comme exogène, le crédit hôtelier de 15 milliards est porté à 50 milliards en 2021, ce qui est un record dans notre politique touristique de 1960 à nos jours. Toutes ces mesures et ressources financières mobilisées en cours et celles en perspectives mises en œuvre dans le cadre de la lutte contre la COVID 19, n’ont en rien impacté sur la politique touristique entreprise par le gouvernement de SEM Macky SALL soutenu en cela par la coopération hollandaise. Beaucoup d’hôtels notamment à Mbour Saly avaient commencé à disparaître du fait de l’avancée de l’océan qui a colonisé non seulement les plages mais aussi les réceptifs par voie de conséquence. Ainsi grace à l »expérience hollandaise mondialement reconnue en terme de récupération de plage à travers le système des polders( polderaisation) , beaucoup d’hôtels rouvrent leurs portes et d’autres qui avaient perdu leur plage sont en train de les récupérer, en atteste la plage de cet hôtel Filaos qui reprend forme avec des travaux très avancés. Je confrme donc les propos du Président de la République a l’occasion de son message à la nation du 31 Décembre 2020 sur les perspectives en cours dans le secteur touristique sénégalais.. Au total , il s’agit, sur un linéaire de 7 km de sauver 17 hôtels de l’emprise de l’érosion côtière. Les montants mobilisées en terme de milliards pour soutenir le secteur en difficulté cache et c’est malheureusement le cas, celles mises en œuvre pour protéger l’outil de production et l’activité économique notamment.à Saly , a Saint Louis  et même à Rufisque. Le Sénégal doit s’enorgueillir d’avoir à sa tête un Président qui a la mesure de la tâche et qui sait relever les défis quels que soient leurs caractères multiforme et multidimensionnel. Quand on voit ces travaux se dérouler à Saly , physiquement je dis bien, on ne peut qu’être fier de son pays et du Président Macky SALL.

Cheikh NDIAYE
Responsable Politique Apr Grand Yoff
Conseiller Municipal 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *