add share buttons

Conseil départemental: Abdourakhmane Diouf bat Souleymane Ndoye de l’Apr

L’histoire a donné raison au conseiller départemental Abdourakhmane Diouf sur le président de l’institution Souleymane Ndoye. Le rewmiste avait émis, à l’occasion de la session de délibération sur l’acquisition du local situé sur la rue Adama Lô,  de sérieuses réserves sur la capacité du conseil départemental à endosser un loyer mensuel de 2.5 millions.

après départ du conseil départemental 

La tête de file de Tenguedj Jogna aux locales de 2014 s’était malheureusement fait balayer avec désinvolture par le président du conseil départemental de Rufisque qui trouvait alors « impertinentes » les remarques de l’adversaire politique.

« Nous avons pris toutes les garanties nécessaires. Nous ne nous sommes pas engagés à la légère et ces débats inutiles ne doivent pas nous attarder », avait coupé court le président Ndoye sous les applaudissements de ses frères et sœurs de coalition tout heureux de voir l’opposant « être remis à sa place ».

La majorité mécanique faisant le reste, l’affaire a été adoptée à la majorité des conseillers lors de cette session en l’an 2014. Après quelques mensualités honorées, le conseil n’a plus sorti le moindre sou.

« 31 mois d’arriérés (septembre 2015 à mars 2018) faisant une somme de 77 millions 500 mille francs », a estimé le directeur administratif et financier (DAF) Seyni Faye interrogé par le quotidien En Quête.

«  Le bâtiment que l’était prenait en charge pour l’IA nous sert désormais de siège », a aussi fait savoir le DAF. Toujours d’après ce dernier, c’est ministère des collectivités locales qui va prendre en charge l’ardoise de 77 millions.

alorufisque. com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *