add share buttons

Boughazelli: «Macky Sall va chasser les ministres incompétents et injoignables… »

Le Sénégal retient son souffle depuis mercredi 28 octobre, en attendant la formation du nouvel attelage gouvernemental dont la publication de la liste est attendue ce week end. D’ores et déjà, l’ancien député de l’Apr et de Benno Bokk Yakaar, Seydina Fall alias Boughazelli semble préoccupé par la composition de cette nouvelle équipe gouvernementale.

 

 

Interrogé sur ce qui devrait être son conseil à donner au président de la République, il n’est pas passé par quatre chemins pour asséner ses vérités « le président Macky Sall doit impérativement se séparer des ministres incompétents pour pouvoir apporter des réponses concrètes à la demande sociale ».
Boughazelli est d’autant plus formel dans sa position qu’il n’a pas caché son mépris aux ministres qui « n’ont jamais mouillé le maillot aux côtés du président de la République, en plus d’être volontairement injoignables pour ne pas écouter les doléances et préoccupations des populations ». En lieu et place, il considère que le vide a été heureusement comblé par les souteneurs Gaston Mbengue et Mame Ngor Djazaka qui n’hésitent pas à monter au créneau pour défendre l’action du président de la République.
De l’avis de l’ancien parlementaire, le rendez-vous de 2035 doit être un succès éclatant avec la mise en œuvre intégrale du Plan Sénégal Emergent (PSE). Mais précise-t-il « faudrait-il que le chef de l’Etat soit bien entouré par des compétences chevronnées et non des nullards ». Dans cette perspective, le casting devrait toujours selon lui, s’étendre à l’opposition qui regorgerait de cadres dont la valeur n’est plus à démontrer.
A en croire Boughazelli, les ministres des Finances Abdoulaye Daouda Diallo, celui des Collectivités Territoriales Oumar Gueye, de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale Mansour Faye, contrairement au procès que leur fait une certaine opinion, devraient retrouver leur place dans le prochain gouvernement. Mieux, l’ancien député a laissé croire que le secteur de la Santé requiert l’expertise d’Eva Marie Coll Seck, « une femme du sérail qui a déjà fait ses preuves et qui doit revenir en force pour corriger les manquements du ministre Abdoulaye Diouf Sarr ». Mais ce qui peut apparaître pour certains comme une surprise, c’est le nom du désormais 1er vice-président de l’Assemblée nationale Abdou Mbow dont Boughazelli a loué « la compétence et la loyauté en tant que membre fondateur de l’Apr » pour occuper un poste ministériel.

Mamadou SALL/Senpresse.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *