add share buttons

Inondations dans la commune de Patte d’Oie: Pastef au chevet des six familles sinistrées de Grand Médine avec une enveloppe de plus de 100 mille francs Cfa

À l’image de son leader au niveau national, Ousmane Sonko qui s’était déplacé dans la banlieue et à Ziguinchor pour s’enquérir de la sinistrés frappés par les dernières fortes pluies du 5 septembre 2020, la section communale de Pastef Les Patriotes de Patte d’Oie, s’est rendu ce samedi chez les familles sinistrées de Grand Médine. Mainouna Dièye, Coordonnateur de cette formation dans cette commune en compagnie d’une délégation, a remis une enveloppe de plus de 100 mille francs aux responsables du site.

Les responsables du parti Pastef Les patriotes de la commune de Patte d’Oie ont rendu visite ce samedi les sinistrés de la commune logés à l’école Grand Médine. La délégation a été dirigée par Mme Maimouna Diéye présidente du mouvement nationale des femmes patriotiques. Une visite vivement saluée par les responsables du mouvement «action rapide» de Grand Médine principale organisateur du site d’hébergement des sinistrés de ladite localité.  Dans son intervention, la responsable de la délégation, a interpelé directement le premier magistrat de la commune le maire Banda Diop. «Nous souhaitons Monsieur le maire vous rencontrer et discuter les problèmes de Grand Médine. Nous voulons savoir comment, qui, combien et quand on peut attendre une bonne gestion des maux dont souffrent cette population pour qu’on puisse savoir quelle suite à donner aux problèmes de Grand Médine. Parce que au-delà de la politique que nous exerçons on est aussi des citoyens»,  a rappelé la responsable des patriotes. Mme Dieye de poursuivre, «Le problème de Grand Médine c’est l’assainissement. Il ne s’agit pas d’offenser personne ou de soulever des problèmes mais j’estime que les habitant de Grand Médine méritent plus de considération.» «Il est temps que solution soit trouvée et nous souhaitons y avoir des éclaircissements et non des prévisions qui vont se limiter sur des déclarations qui n’aboutiront à rien. Nous prenons à témoin l’assistance pour vous dire que nous allons vous interpeler sur cette question. Vous avez dit à l’entame de vos propos  « enfin le bon départ » avec Mame Djiby on espère que ce sera le bon départ Monsieur le maire. En tout cas c’est tout ce que nous souhaitons pour qu’enfin les habitants de ce quartier retrouvent leur place», a fait savoir la lieutenant de Ousmane Sonko. «Monsieur le maire je souhaite vous rencontrer pour qu’on puisse faire une séance de travail sur la question. Parce qu’il est temps de parler sérieusement du problème de Grand Médine » insistera-t-elle.

Prenant la balle au rebond, le premier magistrat de la commune a salué et manifesté sa satisfaction de voir les filles et les fils de sa commune se donner la main pour le bien-être  de leurs concitoyens. Avant de préciser que «les mairies n’ont pas de compétences sur l’assainissement. »  « L’assainissement c’est une question régalienne. Mais comme on a la compétence sur le cadre de vie et que celui-ci est transversal c’est pourquoi on estime qu’on ne peut pas se débiner de la question de l’assainissement. Je vous accueille à bras le corps, comme nous l’avons fait avec la Covid-19 à chaque fois de besoin, je suis prêt à me déplacer pour qu’on puisse échanger sur toutes les questions concernant la commune », rassure l’édile Banda Diop. Mieux dira-t-il, « Et je suis disponible pour vous donner tous les éléments qui sont à ma disposition. Ainsi en tant que citoyen vous pouvez faire la pression sur l’Etat parce que Grand Médine est dans le besoin».

Pour Mainouna Dieye, «Cette visite est l’expression d’une citoyenneté d’un patriotisme et d’un élan de solidarité vis-à-vis des voisins  de Grand Médine  qui méritent beaucoup plus de considération. »

Baye Thierno KA/Senpresse.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *