add share buttons

Décès de Ahmed Coly au Maroc: Les anciens étudiants de « Kékendo » demandent le rapatriement de la dépouille de Lyco

C’est la consternation, la douleur au sein du « Kékendo » et « Malédiene », mouvement estudiantin des étudiants originaires de la Casamance suite au rappel d’un des leurs, Ahmed Coly alias Lyco au Maroc. Loin du lieu du drame, les anciens compagnons du défunt à l’Université Cheikh Anta Diop, qui n’ont pas tari de bons témoignages à l’endroit de Lyco, demandent le rapatriement de la dépouille. Mamadou Lamine Biaye, un des anciens membres de ce redoutable mouvement de l’Ucad, réagira sur la Rfm en ces mots. « Le décès de Ahmat est une surprise pour tout le groupe. Parce que Ahmat Coly, nous l’avons pratiqué, c’est quelqu’un de très lucide, quelqu’un de courtois, disponible et qui n’a jamais eu ces tentatives suicidaires. C’est une surprise et nous ne refusons pas la thèse du suicide mais quand même nous ne croyons pas à 100% parce que c’est quelqu’un on a fréquenté durant tout notre séjour à l’université. Donc il n’a jamais eu ces tentatives là. Ça était un coup dur pour tout le Kékendo » pour tout « Malediene » « .

S’agissant du rapatriement du corps de Lyco, Mamadou Lamine Biaye interpellera le gouvernement du Sénégal. « Ce qu’on appelle des autorités c’est le rapatriement du corps parce que ce n’est pas évident en cette période de pandémie mais les tractations sont en train d’être faites au niveau du consul. Nous voulons que les autorités nous épaulent pour que notre frère puisse revenir vraiment sous ses cieux parce qu’il a ses parents à Rufisque. Donc ses parents veulent voir leur fils pour une dernière fois avant de l’inhumer ».

Mamadou Lamine Biaye a également rappeler que leur mouvement réclame de l’État du Sénégal d’ouvrir une enquête sur la mort de Ahmed Coly. « Nous demandons que la lumière soit faite parce qu’on ne peut pas perdre un frère au Maroc comme ça et que la chose ne soit pas élucidée. Nous demandons que la lumière soit faite parce que il faut qu’on sache ce qui s’est réellement passé. Et ça nous exigeons de l’État du Sénégal de faire des enquêtes de booster les autorités marocaines pour que nous nous sachions effectivement ce qui s’est réellement passé », a-t-il déclaré sous les ondes de la Rfm.

Ahmed Coly alias Lyco, ancien étudiant de l’Ucad, par ailleurs membre de « Kekendo », âgé de 37 ans s’est suicidé selon les premières informations après s’être immolé par le feu dans son appartement au Maroc.

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *