add share buttons

Report de la reprise des cours : Décision sanitaire et pédagogique, difficile et nécessaire, opportune et prudente, sage et courageuse , responsable et humanitaire.

Ayant dormi tôt pour préparer cette reprise
du chemin de l’école, synonyme d’une guerre contre la catastrophe educationnelle que COVID 19 veut nous imposer, beaucoup d’enseignants, d’élèves et de parents, se sont réveillés avec la nouvelle que celle-ci a été reportée, sine die.
Que s’est il alors passé, se sont légitimement demandés ? Et le communiqué télévisé du ministère de l’éducation nationale , diffusé à la dernière édition du soir de la RTS 1 à 23 heures, et largement repris par les réseaux sociaux, les radios, les journaux , vint alors confirmer ce qui paraît de prime abord comme invraisemblable; oui , la reprise prévue pour ce 02 Juin à été reportée. Et pour cause , une contamination d’enseignants à ziguinchor, Bignona et probablement ailleurs , a poussé le Président de la.République Macky Sall à prendre nuitamment(23 heures), la décision difficile et nécessaire, opportune et prudente, sage et courageuse , responsable et humaniste , sanitaire et pédagogique, de reporter la reprise des cours, prévue pour le 02 Juin..
L’annonce de la reprise à 23 heures, montre à suffisance que le Président Macky Sall suit et gère cette crise de la COVID 19 minute par minute. Quand bien même, il souhaitait comme tout parent cette reprise, pour sauver une année bien entamée, malheureusement sabordée par cet ennemi commun et insaisissable pour le moment, ce n’est pas pour autant qu’il va exposer élèves et enseignants dans cette haute et patriotique mission qu’ils sont en train d’accomplir. C’est pourquoi en conseils des ministres , toutes les directives ont été données aux ministres concernés, celui des finances, de l’éducation et de la formation professionnelle ainsi qu’aux collectivités territoriales, de tout mettre en oeuvre pour une reprise qui préserve à la fois la santé des élèves et du personnel enseignant.
Par cet acte nocturne, le Président vient de joindre l’acte à la parole, debout qu’il est , depuis le début de cette crise, en général chef de troupes, pour structurer la tactique et la technique de combat contre la COVID 19, les moments d’attaque et de repli stratégiques , le tout grâce aussi aux avis de notre vaillant corps médical. Tous sont en guerre comme nous autres enseignants et élèves, commerçants, ouvriers , chauffeurs , infirmiers , médecins et personnels d’appoint…, bref, tous mènent un combat ou certains peuvent tomber les armes à la main ( pensée pieuse à nos illustres disparus et paix à leurs âmes) et d’autres survivre sans même comprendre en définitive comment , puisque ce coronavirus ne nous offre aucune certitude le concernant. Avec lui , les mesures du jour peuvent subitement s’avérer impertinentes la nuit, celles du lendemain porteuses d’espoir pouvant être remises en cause par les données du surlendemain , simplement parce le virus est insaisissable de par sa transmission d’une rapidité inoue et à cause de la liberté que nous lui offrons. A regarder de près d’ailleurs , chacun de nous commet durant la journée, des dizaines d’actes à risque ou même plus, qui peuvent nous être fatals. Dieu Merci, disons nous chaque jour !
A partir de soi comme exemple, on peut alors aisément comprendre la difficulté de mettre en place des mesures de riposte qui tiennent tout le temps et c’est tout le sens de l’adaptation. Ce ne sera facile pour personne et c’est déjà difficile pour tout le monde, pour nous autres sénégalais, pour le Président et pour l’Etat et c’est cela la réalité, ne nous voilons la face ou chercher des adversaires et ennemis imaginaires ! Le seul contre tous , peuple sénégalais réuni, est la COVID 19. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle , le Président Macky Sall a mis en place le plan de résilience économique et social ( PRES) qui a permis de prendre un certain nombre de mesures sociales pour Goorgorlu ( paiement de paiement des factures d’eau et d’électricité) et pour tous les secteurs secteurs de l’activité économique impactés par la pandémie. Il faut saluer la décision de SEM Macky SALL qui est conforme à l’état actuel de la situation ( le 1er Juin à 23 heures) et qui permet de mieux cerner l’évolution afin de prendre  les solutions les meilleures pour le bonheur et la santé des différents acteurs de l’école. Solidaires, généreux, responsables et résilients, faut qu’on le soit, il n’y a pas de choix si nous voulons survivre ensemble et je sais que nous le voulons.  Alors Peuple sénégalais, unissons nous, battons nous ensemble et vainquons cette pandémie.

Cheikh NDIAYE
RESPONSABLE POLITIQUE APR GRAND YOFF 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *