add share buttons

Dissémination de la maladie à Covid-19 : Le Sames déplore les « bombes épidémiques » et s’indigne contre les menaces sur des agents par des populations

Alors que la pandémie de covid-19 se propage à une vitesse exponentielle sur l’ensemble du territoire national à cause du non respect des mesures barrières, des citoyens qui continuent de braver l’interdiction des voyages interurbains et, dans certains foyers religieux, des cérémonies de culte publiques sont encore organisées, dans certains compartiments du pays à l’image de Madina Gounass, un médecin est traité de tous les noms d’oiseaux via les réseaux sociaux par un jeune inconscient comme s’il avait à dessein trouvé des cas de Covid-19 dans la localité.
Ce que le Syndicat autonome des médecins pharmaciens et chirurgiens-dentistes du Sénégal (Sames) déplore et dénonce avec la dernière énergie, car pouvant mettre en péril la sécurité sanitaire du pays. Et décide de prendre les mesures appropriées pour la protection des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes attaqués dans l’exercice de leurs fonctions comme il a toujours eu à le faire.
Il a profité de cette situation qui peut engendrer des « bombes épidémiques » pouvant contribuer à la dissémination de la maladie à l’ensemble du pays, tout en mettant en danger la population en général et particulièrement les agents de santé en première ligne, pour rappeler le gouvernement sa mission de faire assurer le respect et la dignité des agents qui se sacrifient pour la Nation. Mais, le Sames l’appelle aussi à prendre ses responsabilités pour le respect des directives restrictives de voyage et de rassemblement pour endiguer l’épidémie, tout en adressant ses encouragements à la population qui respecte des directives édictées.
Il demande également au ministère de la santé de réévaluer sa stratégie avec une large concertation avec les acteurs de la lutte que sont les médecins de district et des centres de traitements pour mieux appréhender les problèmes et faire des propositions pertinentes. À l’État du Sénégal, le Sames lui sollicite d’orienter en priorité les ressources de la Force Covid-19 vers le secteur de la santé pour la disponibilité de moyens de réanimation adéquats dans chaque région du Sénégal dans les meilleurs délais. « Le système de régulation médicale qui est quasi-inexistant dans les régions de l’intérieur du Sénégal devra également être amélioré de manière notable par le SAMU national », lit-on dans le communiqué dont copie est parvenue à Senpresse.net.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *