add share buttons

Révélation : L’artiste musicien Ada mass’art met en exergue dans « garab gui»  la jeunesse sénégalaise

Même si son nom d’artiste Ada Mass’art ne sonne pas grande chose au niveau du show Biz national, le jeune musicien Adama Sarr le natif de Thies est bien connu dans la banlieue dakaroise notamment à Keur Massar. Le jeune artiste très engagé, a fait l’honneur à votre site favori Senpresse.net pour parler de son premier singler dénommé « Garab gui » (l’arbre). Dans l’entretien Ada Mass’art a réservé dans les trois couplets la jeunesse sénégalaise voire africaine. Pour lui, cette jeunesse aux ressources humaines avérées, a besoin dans ce monde de crise des valeurs inquiétantes, des porteurs de voix dont notamment les artistes engagés comme lui pour se dresser contre les « malintentionnés » qui utilisent le show biz pour la détourner.

Dans le show biz depuis 2015, Adama Sarr de son vrai de famille et Ada mass’art de son nom d’artiste, est parmi ces jeunes sénégalais chanteurs engagés pour la préservation de nos valeurs. En effet, son premier singler dénommé «Garab gui» illustre en suffisance son engagement sans faille à sauvegarder des valeurs ancestrales. Dans l’entretien accordé à Senpresse.net, l’artiste de Keur Massar, a tenté d’expliquer de fond à comble le contenu de «Garab gui» avec fond de toile le jeune ou l’enfant. Ainsi le natif de Thiés partira d’abord pour préciser ce qu’il entend par «Garab gui thi bayal bi mo thiépar mi». A en croire, Ada mass’art, «garab gui » ici ça signifie le jeune, l’enfant et « bayal bi » (espace) c’est aujourd’hui. Alors que « thiépar » veut dire un grand arbre et les enfants d’aujourd’hui seront les adultes de demain. Toujours dans son explication, l’artiste ajoutera que «penthimu» signifie ici l’Assemblée où tout le monde se rencontre.

En sus, l’artiste se veut ici dans « garab gui » redonner l’espoir à la jeunesse sénégalaise voire africaine. Toujours dans son singler «garab gui»,   Ada mass’art, fera savoir que « l’Afrique a une bonne ressource humaine, une  jeunesse brillante». Mais, tirera-t-il sur la sonnette d’alarme,  pour prévenir sur les tentations extérieures qui veulent détruire nos valeurs en passant avec la jeunesse africaine.  A l’en croire, l’acculturation de la jeunesse africaine à la civilisation occidentale qui s’adonne à  « l’homosexualité ». « Des jeunes qui se comportent comme des femmes et des femmes qui s’habillent de plus en plus indécemment. Il n’y a plus de pudeur dans le comportement des jeunes d’aujourd’hui », dénoncera-t-il dans un des couplets de « garab gui ». Selon Ada mass’art, « Si on n’y prend pas garde cette jeunesse en perte de repère et de valeur ne sera pas au rendez-vous dans le concert des jeunes biens préparés dans ce monde». Sur ce, le jeune artiste engagé indiquera que des gens comme lui porteurs de voix doivent alerter à temps avant que cette jeunesse, cette ressource humaine positive-là ne soit la plus grande déception de demain».

Toujours dans le « Garab gui » au niveau du troisième couplet, l’artiste musicien, rendra un hommage aux ancêtres qui nous ont légués un bon patrimoine. Citant entre autres figures religieuses et coutumières,  Serigne Touba, El Hadj Malick Sy, Lat Dior, Amary Ngoné, Diadia Ndiaye, Alboury, Aline Sittoé Diatta, Ada mass’art révélera que ces derniers ont tous joué leur partition pour léguer un immense patrimoine aux générations et aux générations à venir. Pour lui, aujourd’hui c’est le moment plus que jamais pour la jeunesse sénégalaise voire africaine de se réveiller et d’en préserver les valeurs ancestrales.

Déterminé à faire attendre sa voix au plus niveau en faveur de la jeunesse sénégalaise et africaine, l’artiste de Keur Massar ne cache pas son engagement. «Moi je suis musicien, je suis artiste mais je ne peux pas dire que je suis le meilleur. Je ne suis pas encore le meilleur. Mais mon engagement c’est de sensibiliser parce qu’actuellement il y a la crise des valeurs. Raison pour laque  je me suis lancé dans la musique juste pour sensibiliser », a-t-il confié soulignant s’inscrire dans la logique de poursuivre le combat dans le show biz où les malintentionnés profitent de leur position de détourner les masses dans les futilités dans les choses mondaines. Mais prévient-il, « On ne va pas laisser, on va se barricader, on va serrer la ceinture pour arriver à redonner le blason ». «C’est ça mon intention, c’est mon engagement et c’est mes objectifs. J’espère un jour, je vais les réaliser», promet l’homme de « Garab gui ».

Pour ses prestations, le jeune artiste de Keur Massar dit avoir déjà monté sur scène.  La preuve, au mois d’avril prochain, il sera à la soirée de l’association des tailleurs de Keur Massar.

Senpresse.net

3 pensées sur “Révélation : L’artiste musicien Ada mass’art met en exergue dans « garab gui»  la jeunesse sénégalaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *