add share buttons

 Me El hadji Diouf à Macky Sall : « La constitution sénégalaise est écrite en français, on n’a pas besoin d’interprète chinois ou anglais… »

Aphone depuis belle lurette sur les questions brûlantes de l’heure, Maître El hadji Diouf, leader du Ptt est enfin sorti ce matin de sa cachette sur la Rfm.  L’invité de Rfm matin, allié du président Macky Sall dont l’éventualité d’un troisième mandat fait couler beaucoup d’encre dans le landerneau politique sénégalais, a été on ne peut plus être claire en convoquant la constitution sénégalaise pour trancher. «La constitution, elle proclame, elle dit clairement que nul ne peut avoir plus de deux mandats consécutifs », a  lu le tonitruant député du peuple rappelant «Et ça c’est depuis Abdoulaye Wade qui avait, dit-il verrouillé la constitution avant de revenir sur son wakh wakhète». Poursuivant pour le cas spécifique de l’actuel président de la République, la tête de file du Parti des travailleurs et du peuple (PTT) se souvient, « Macky Sall avec nous avec feu Ameth Dansokho, feu Tanor Dieng, Moustapha Niasse, les Abdou Aziz Diop, Abdou Aziz Tall, Y’en a marre, Maître El hadji Diouf. Macky Sall lui-même avait combattu pour dire que il ne peut y avoir plus de deux mandats au Sénégal ». Mieux se souvient-il, «Mamadou Diop avait donné sa vie pour le respect des deux mandats. Macky Sall revient, il réaffirme les deux mandats».

Précisant que «ce n’est pas à Macky Sall de trancher le débat», l’homme du 23 juin dixit, « La constitution sénégalaise est écrite en français, on n’a pas besoin d’interprète chinois ou anglais pour nous dire ce que la constitution proclame ». A en croire, Me Diouf, « Macky Sall a voulu confirmer ce que Abdoulaye Wade avait arrêté c’est-à-dire deux mandats ». « Il n’y a pas de débat, ce sont des gens qui aiment parler dans ce pays. C’est pourquoi Macky Sall ne veut même pas répondre je le comprends. Ça n’a aucun sens, cette question ne mérite pas débat, elle est définitivement réglée par la constitution sénégalaise depuis Abdoulaye Wade », tranchera-t-il sur un autre ton.

 

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *