add share buttons

Mouvement d’humeur au port de Dakar: Logsen prévient l’État sur les conséquences de l’application du règlement 14 de l’Uemoa

Le mouvement d’humeur au port de Dakar déclenché depuis le vendredi 24 janvier dernier par le collectif des entreprises agréés pour le transport et la livraison des conteneurs au Sénégal inquiète beaucoup LOGSEN. L’Association des logisticiens du Sénégal puis que c’est d’elle qu’il s’agit, a fendu un communiqué dont copie a été reçue à Senpresse.net pour prévenir le gouvernement sur le manque à gagner de cette grève mais aussi pour inviter les différentes parties prenantes à trouver une issue favorable à cette brouille.

Dans le document envoyé à notre rédaction, Logsen rappellera: « Le collectif des entreprises agrée pour le transport et la livraison des conteneurs au Sénégal a sorti le 22 Janvier 2020 un communiqué pour s’insurger contre la décision du ministre concernant l’application du règlement 14 de l’UEMOA et la hausse des frais d’accès au port autonome de Dakar ».  À en croire le président de Logsen Waly Sène et Cie, « Cette décision des autorités a d’ailleurs valu à ce dit collectif d’observer un arrêt de travail de cinq jours à partir de ce vendredi 24 Janvier 2020 ». Mieux apprend-on toujours de Logsen, « Suite à ce communiqué, nous LOGISTICIENS DU SENEGAL (LOGSEN) sommes conscients que cette suspension des activités du collectif des entreprises agréés pour le transport et la livraison des conteneurs au Sénégal risque d’avoir un impact négatif non seulement sur l’économie, mais aussi sur la compétitivité du port de Dakar dont l’Etat du Sénégal s’est donné comme objectif d’en faire un hub logistique selon le plan Sénégal émergent ». « De ce fait pour la bonne marche des choses, nous LOGSEN, nous exhortons le gouvernement à inviter toutes les parties prenantes à savoir, le collectif, les transporteurs, les consignataires, les autorités portuaires, les logisticiens ainsi que tous les acteurs autour d’une table afin de trouver une issue favorable à ce problème ».

« Pour un port plus performant, nous interpellons le Directeur Général du PAD de prôner la stratégie de transit afin d’optimiser le stockage »  ont formulé les logisticiens du Sénégal soulignant « En tant que acteur de la logistique, il est de notre devoir d’interpeler l’Etat et d’en appeler à la responsabilité de chacun pour sortir de cette crise ». Et Logsen de conclure, « Nous espérons trouver rapidement avec les plus hautes instances de l’Etat les mesures à prendre pour soutenir nos entreprises ».

 

5 pensées sur “Mouvement d’humeur au port de Dakar: Logsen prévient l’État sur les conséquences de l’application du règlement 14 de l’Uemoa

  • 27 janvier 2020 à 9:06
    Permalink

    Merci a cette structure qui vient en appoint, pour faire comprendre l’état sur ces décisions qui peuvent être appliqué après la mise en place de plusieurs pesés au sein du port pour faciliter le trafic….mais pour la hausse des frais d’accès nous demandons l’état de revenir sur sa décision. Merci à LOGSEN merci à senepresse.

    Répondre
  • 27 janvier 2020 à 10:33
    Permalink

    Merci beaucoup d’avoir fait cet remarque à propos de cette situation qui gangrène l’image du Port Autonome de Dakar,un port tant convoité avec son emplacement de marque. Vive Logsen

    Répondre
  • 27 janvier 2020 à 11:34
    Permalink

    Bien dit Président.. il est plus que temps que les acteurs concernés par les activités portuaires en général et l’application du règlement 14 en particulier, trouvent un terrain d’entente.
    Car quoi qu’on en dise, il en va de la compétitivité du Port. Au moment où les ports de la sous région (comme celui d’Abidjan) renforcent leurs avantages stratégiques, le port de Dakar n’a pas intérêt à être laissé en rade.

    Répondre
  • 27 janvier 2020 à 1:11
    Permalink

    Belle analyse ça montre le niveau de responsabilité que nous avons dans ce pays..Étant de jeunes logisticiens nous devons pas rester sans rien dire face à cette situation…en fait, la situation doit être résolu dans les plus bref délais afin que nous puissions respecter nos délais de livraison prévu…la logistique c’est une aussi une question d’optimisation d’optimisation cet arrêt ne fait qu’augmenter les coûts de marchandises au niveau du port…
    De plus nous remarquons un autre problème dû à un manque de espaces sur le port en fait le transit doit être plus rapide et on pourras passé à la stratégie SERO STOCK…
    MERCI et Bonne continuation à LOGSEN

    Répondre
  • 27 janvier 2020 à 9:20
    Permalink

    LOGSEN a bien fait en exhortant le gouvernement à inviter toutes les parties prenantes pour une meilleure solution. Il est grand temps de formaliser le secteur au sens du terme.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *