add share buttons

Gestion chaotique du CNG: Les lutteurs en activité réclament le départ de Alioune Sarr

À la tête du Comité national de gestion de lutte ( CNG) depuis plus de deux décennies, Dr Alioune Sarr ne fait plus l’unanimité au sein du monde de cette discipline bien de chez nous. Ce,  après avoir essuyé des tirs de certains compatriotes qui lui critiquent pour sa gestion non transparente du CNG, M. Sarr est aujourd’hui contesté par les lutteurs en activité.

Très remontés contre certaines pratiques notamment les sanctions infligées aux lutteurs,  à la gestion financière des retombées entre autres, Gris Bordeaux et Cie ont passé à la vitesse supérieure en tapant à la porte du ministre des Sports Mater Bâ pour déposer un mémorandum. « On veut que le CNG degage, on n’a pas besoin du CNG », lancera un lutteur très en colère hier au Ministère des Sports. Pour le tigre de Fass, Gris Bordeaux, ça suffit maintenant. « Je suis le dirigeant, je fais ce que je veux. Cela doit cesser », a dixit le fassois.  Même indignation chez un autre en activité, qui accuse le CNG d’utiliser l’argent de la lutte dans d’autres domaines. « L’argent qui prend qu’il défalque aux lutteurs il les amène ça au niveau de l’équipe et pour le fonctionnement du CNG », révélera-t-il.

Aussi, enfoncera le clou, Gris Bordeaux, « C’est de la dictature quand on ne laisse pas des gens revendiquer leur droit ».

Pour le président des lutteurs en activité, Khadim Gadiaga, il travailler pour l’installation d’une fédération.

Gris Bordeaux et camarades menacent même de boycotter l’inauguration de la nouvelle arène.

Par Senpresse.net

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *