add share buttons

Affaire du capitaine Dieye: Abdoulaye Ndour DAGE de la Présidence favorable à la modification des textes de la grande muette

La Présidentielle de la République parle enfin de l’affaire du jeune capitaine de l’armée sénégalaise, Mamadou Dièye, actuellement arrêté après sa démission. Abdoulaye Ndour DAGE de la Présidence de la République, puis que c’est de lui qu’il s’agit, proche collaborateur du Chef de l’État, a réagi au micro de nos confrères de la Rfm sur cette actualité. « Vous savez la démocratie, la liberté d’expression, la liberté comportementale même a modifié le champ social aujourd’hui. Vous verrez que ce n’est pas tenant qu’on puisse dire que des gens qui n’avaient pas la possibilité de dire ce qu’ils pensent à cause de leur fonction aujourd’hui, ont commencé à changer de comportement. Avant c’était extrêmement rare de voir un inspecteur des impôts ou un inspecteur des douanes, un inspecteur des trésors, aller faire de la politique à cause de la sensibilité des fonctions occupées, volontairement les gens avaient de refuser de faire la politique », a développé M. Ndour. Mieux rappellera-t-il,  » (…) aujourd’hui le soldat se sens comme un simple sénégalais qui véritablement doit dire ce qu’il pense ». Mais s’empressera le responsable de l’Apr à Fatick de préciser, « Les textes aujourd’hui ne le permettent pas ». « Vous allez en France il y a un syndicat des policiers, au Sénégal, ce n’est pas possible. Donc je pense il faut qu’on n’y pense. Il faut qu’on permette entre guillemets de permettre à ces soldats, à ces agents de Eaux et Forêts ou autres de faire vivre la politique comme nous l’avions sinon c’est une contrainte qu’on essaie de leur imposer à cause des textes qui à mon avis doivent être revus », a plaidé Abdoulaye Ndour DAGE de la Présidence de la République.

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *