add share buttons

Conférence Internationale de la Diplomatie Jeune: 1000 jeunes africains convergent sur U.G

Un membre de l’équipe de planification s’adressant à l’auditoire
Acheampong Tutu, président de l’IFED (Innovation For Empowerment and Development), a révélé qu’environ 1. 000 jeunes de 35 pays africains sont attendus à la quatrième édition de la Conférence internationale sur la diplomatie des jeunes (CDYJ), prévue du 17 au 21 juillet 2018.

S’adressant aux journalistes, il a révélé que l’IYDC (Innovation Youth Diplomacy Conference) est un rassemblement mondial de la jeunesse.
La conférence de quatre jours, qui se tiendra à l’Université du Ghana (UG), est organisée après les procédures de réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU) et celle du Conseil de sécurité et de ses agences.
Selon lui, la conférence de 2018 qui est basée sur le thème «Jeunesse africaine, espoir du monde de demain» créera des opportunités pour les participants et offrira également aux plateformes des jeunes d’explorer et de commencer à travailler à leur potentiel et de former des liens avec copains.
« Notre stratégie est d’exposer nos jeunes à un certain nombre de possibilités d’apprendre et d’interagir avec des personnalités de premier plan dans la sous-région et au-delà », a-t-il déclaré ?
Le vice-président d’iYDC, Son Altesse Royale le Prince Ebrahim, a félicité l’IYDC pour avoir fait de lui un mécène et a ajouté que l’Afrique est le continent le plus rapide et le plus riche en ressources, évalué à plusieurs milliers de dollars. La pauvreté avec la moindre idée de stratégies pour se tirer d’affaire.
« C’est pour cela que la conférence de l’AIDD vient à point nommé pour créer des canaux d’exposition permettant aux jeunes de prendre la place qui leur revient parmi leurs camarades à travers le monde », a-t-il remarqué.
Tout en déplorant le taux élevé de chômage qui prévaut sur le continent, en particulier chez les jeunes, qui représentent environ 75% de la population totale, il a exhorté les gouvernements à jouer un rôle crucial en aidant à relever le défi.
Le prince gambien, qui est un entrepreneur renommé et un défenseur de la jeunesse, a appelé à la création d’une nouvelle Afrique de coopération et de partenariats où les priorités de la jeunesse restent les plus importantes entre les gouvernements et les peuples.

Par Moustapha CISSE/senpressenet@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *