add share buttons

Tourisme en Casamance: Les campements de la région de Ziguinchor en Eductours 

Depuis que la Casamance a été décrétée, zone d’intérêt touristique prioritaire nationale en 2015, par le Président de la République, SEM Macky Sall, les initiatives individuelles et collectives de relance de la destination foisonnent au quotidien. C’est dans cet ordre d’idées que les gérants des campements et restaurants privés de la région de Ziguinchor avec leurs collègues de la république sœur de la Gambie, ont convenu au courant de leurs rencontres de mettre sur place un mécanisme de collaboration et d’exploitation touristique mutuellement enrichissante. Et ce week-end, ils ont organisé un  éductour qui doit se dérouler sur l’ensemble de la région de Ziguinchor dans ses trois départements que sont Oussouye, Ziguinchor, Bignona.

Moussa Konté, est le Président de la fédération des campements privés de la région de Ziguinchor à la tête d’une forte mission, comprenant la régionale du tourisme Mme Faye, contacté par nos soins à leur sortie d’un  célèbre restaurant (Carpe Rouge ; Ndlr) de la place situé au cœur du Cap Skirring, il donne de la voix,  »  Nous sommes entrain actuellement de dérouler un projet de voyage de presse, un eductour en vue de voir comment relancer le tourisme dans la région», renseigne-t-il , avant de poursuivre ; «Un autre aspect que revêt notre démarche, c’est de privilégier le tourisme du marché intérieur et sous- régional d’abord avec la Gambie, ensuite avec les autres pays tels les deux Guinées, la Gambie, le Mali… suivront» car, parie-t-il, « L’objectif pour nous est de nous départir du tourisme saisonnier longtemps en cours ici. On doit rompre avec ce tourisme classique et injustifié de six mois seulement et qui nous vient essentiellement d’Europe. Une exploitation optimale du marché intérieur et sous régional peut bel et bien nous assurer d’un tourisme annuel appréciable au grand bonheur de tous», se recommande Moussa. Son collègue Aliou Bayo, président de la fédération des tours opérateurs  gambiens, se veut plus enthousiaste, « Nous sommes venus explorer en compagnie de nos collègues de la région de Ziguinchor, les sites qui abritent les campements privés pouvant nous servir de circuits touristiques. La Casamance et la Gambie présentent une continuité territoriale naturelle et  les mêmes offres touristiques. Une belle manière de vivre en vrais sénégambiens », chante « broda » !  C’est dire qu’après la merveille du pont sénégambien, viennent les merveilles du tourisme sénégambien pour la fédération des acteurs et par-dessus-tout, la fédération des peuples unis à tout point de vue.

Par André MENDY/Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *