add share buttons

Me Seye sur la situation économique : « Si vous saviez combien de personnes ont détourné de l’argent dans ce pays ! »

Le détournement de derniers publics, sans aucun doute, on peut bien le dire, sans risque de se tromper, est devenu parfaitement un label au Sénégal. Ce que vient de confirmer Me Seye, membre de la mouvance présidentielle, lors de la cérémonie de présentation de la plateforme « Convergence Sénégal-Sunugaal ».

 

Venu sur invitation participer à la cérémonie de présentation de la plateforme « Convergence Sénégal-Sunugaal » mise sur pied suite à une série de réunions  et de concertations de citoyens-patriotes sénégalais conscients de leur responsabilité dans la construction du pays, Me Seye n’a pas mis les gants pour taper fort et dénoncer les détournements de derniers publics par des personnes véreuses. Selon lui, elles sont tellement nombreuses quon ne peut pas les énumérer. Ce quil dénonce avec la dernière énergie. «Si vous saviez combien de personnes ont détourné de l’argent dans ce pays ! », a-t-il lancé au nombreux public venu assister au lancement de la  plateforme où les 300 partis du Sénégal  sont invités à y adhérer. Pour lui, « nous devons rompre définitivement avec cette pratique, si nous voulons devenir un réel État de droit, et si nous voulons atteindre l’émergence tant souhaitée par le chef de lÉtat Macky ». Et profite de cette cérémonie pour appeler les citoyens à porter cette affaire à la justice afin de défendre le contribuable sénégalais. « Le citoyen a le droit de porter plainte à quelquun qui a détourné des fonds publics pour savoir plus », renseigne-t-il.

S’agissant de la protection de l’environnement, Me Seye de s’insurger en bouclier contre ceux qui se soulagent ou jettent leurs ordures dans la rue. «Ceux qui se soulagent ou jettent leurs ordures dans la rue, doivent être dénoncés à la police», martèle ce membre du Hcct.

16 partis politiques dont le Visa de Déthiè Diouf, Sen Askan de Babacar Gueye, Grap de Djiby, le Jëf-Jël de Lamine Bara Sylla alias Baresi composent cette plateforme. Dautres partis de la mouvance présidentielle et de l »opposition sont attendus pour donner plus d’importance à cette plateforme. Pour Baresi, cette plateforme est « composite» et dépasse les clivages politiciens et partisans et a pour objectif de contribuer à relever le débat politique marqué par son lot de querelles stériles et dangereuse pour le pays et sa stabilité. « La plateforme met exclusivement en avant le Sénégal, ses intérêts, ceux de ses populations et son avenir », a-t-il expliqué. Avant de poursuivre : «Elle a pour ambition de constituer une force politico-citoyenne incontournable dans le débat public et contributrice de valeur  ajoutée dans le processus de construction dun Sénégal émergent au bénéfice des populations ».

Pour Djiby Ndiaye, président du Grap et membre de la Convergence, prenant la parole durant la conférence de présentation à la presse la plateforme « Convergence Sénégal-Sunugaal », a fait part que rien ne va dans ce pays. « Au Sénégal tout est à refaire », sest-il indigné.

 

Par Idrissa NIASSY/Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *