add share buttons

Réponse à Bassirou D Faye de Pasteef : Tes sales injures n’atteindront jamais le parapluie de notre indifférence.

Dans un article intitulé « la.castration des étalons », pour évoquer notre consentement à refuser le débat sur le 3e mandat au profit des réelles préoccupations des sénégalais, Bassirou Diomaye FAYE, coordonnateur des cadres de Pasteef, est retourné 30 ans en arrière dans sa vie d’enfant à Ndiagagnao, pour formuler un titre irrespectueux du génome animal encore moins humain. « La castration des étalons » , voilà le titre que cette espèce nouvelle inqualifiable, coordonnateur de cadre de parti de surcroît, a planqué dans un texte d’une impertinence frustrante puisque plein d’injures.
Que nous ayons choisi librement d’axer notre communication sur le PAP II et le programme Liggueyal Euleuk, sur ce qui est utile aux populations qui viennent de nous élire il y a seulement 8 mois, si cela veut dire musellement, castration , alors il faudrait se demander pertinemment par quel organe comprend ce cadre ! C’est aussi ne pas comprendre que notre parti , l’Apr est née dans le refus et la contestation d’un ordre politique. De 2012 à 2019 , ne serait-ce que sur période, la liberté de ton et l’attachement à la contradiction se sont manifestés à outrance au point que l’on crû,  qu’il n’ y avait pas d’autorité interne à l’Apr. Armée mexicaine, indiscipline, sauvage et sauvageons, que n’a t- on pas entendu comme qualificatifs pour exprimer cet  « état de nature »  qui prévalait dans notre parti ? 
Voilà ce dont il est question de regler, communiquer utile et organiser le cadre d’expression. Croire que nous ne parlerons pas de mandat, c’est se tromper mais au moment que nous aurons choisi. 
Pour le reste, ce natif de Ndiaganiao , valet de Sonko, au comportement encore pubertaire et qui se distingue par l’insulte systématique comme participation au débat national, pose même la question des profils de ce parti.  
Par l’insulte, le mensonge et l’indiscipline, il faudrait que Sonko et ses cadres-insulteurs comprennent qu’ils ne parviendront jamais à occuper et à structurer l’espace public puisque rien ne sera au delà de la vertu. 
Vivez les vices et laisser nous vivre les valeurs !

Cheikh NDIAYE
RESPONSABLE POLITIQUE APR GRAND YOFF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *