add share buttons

Après la signature dun protocole daccord avec la Sn Hlm: Les propriétaires des immeubles Hann Mariste acceptent de déménager 

Les résidents des immeubles de Hann Mariste, après une longue période de léthargie avec les autorités étatiques, ont décidé finalement de quitter leurs appartements pour faciliter la tâche à lÉtat à travers le Sn-Hlm. Cétait après un protocole daccord signé ce jeudi 31 octobre avec la Société nationale des habitations à loyer modéré. 

 

« Toutes les guerres finissent à la table de négociation », dit ladage. Après 15 ans de lutte acharnée entre les propriétaires des appartements des immeubles Hann Mariste et la Société nationale des habitations à loyer modéré (Sn-Hlm) un accord vient dêtre trouvé ce jeudi 31 octobre entre les deux camps pour la paix des braves. Permettant ainsi, aux membres du Collectif des résidents des immeubles qui refusaient de quitter leurs habitations de quitter de bon gré leurs appartements. Selon le Directeur général de la Sn-Hlm, Mamadou Sy Mbengue, ces habitations qui doivent être démolies, selon un arrêté du préfet de Dakar, pour des raisons de sécurité publique, a permis aux deux camps de trouver un compromis. « Ce protocole nous permet de mettre à jour un nouveau projet qui pour reloger tous les habitants  des immeubles Hann Mariste », a-t-il déclaré. Avant de se réjouir de la compréhension des parties : « Ceci, va nous permettre également de reconstruire sur le même site des immeubles qui seront très différents de ceux qui seront démolis. Nous leur demandons de se distraire, de quitter ce lieu pour des raisons de sécurité publique et de faire le déplacement à des lieux inconnus ».

Pour cette journée où chacun a lâché du lest, le Dg de Sn-Hlm leur a promis de les reloger jusquà ce que le projet connaisse son terme, tout en leur faisant comprendre que la société quil dirige na intérêt à ce que les travaux de démolition et de reconstruction durent longtemps, du fait que les pertes subies par la Sn-Hlm avoisine les quatre (4) milliards F CFA pour les frais de location des résidents, qui avaient accepté de quitter les immeubles menaçant ruine. Mais aussi, lÉtat va continuer à aider les membres du collectif à payer le loyer pendant la durée de la démolition-reconstruction de leurs maisons.

Le représentant des propriétaires des immeubles, Dos Santos, prenant la parole, a fait savoir qu« il ny a ni vainqueur ni vaincu dans cette affaire », tout en saluant lesprit de patriotisme dont les deux parties ont fait preuve pour arriver à trouver un consensus. Selon lui, 450 familles sont concernées par la démolition et la reconstruction de ces 20 immeubles qui menacent de ruine.

Alioune Badara Samb, préfet de Dakar,  qui a participé à cette signature de protocole, a soulevé deux points essentiels dont le premier porte sur la gestion de sécurité pour rassurer les habitants. Pour le deuxième point, il établit le rôle de lÉtat à prendre en charge les propriétaires depuis leur relogement jusquau paiement de leurs loyers. « Il faut accélérer les travaux pour que les propriétaires retournent le plus rapidement possible dans leurs appartements », a-t-il plaidé.

 

Par Idrissa NIASSY/Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *