add share buttons

Magal 2019: L’artiste chanteur Idrissa Diop sort un singler « Khadim » dédié à Serigne Touba.

« Khadim rassoul », c’est le singler dédié à Serigne Ahmadou Bamba Mbacké que Idrissa Diop, artiste chanteur musicien sénégalais a lancé sur le marché musical en guise de « diebeulou » (allégeance) au fondateur du mouridisme et un « hadiya » (cadeau). En conférence de presse ce matin au studio Sankara, Idrissa Diop annoncera que l’album sortira en décembre prochain.

Le doyen des artistes sénégalais sur scène ou en activité, Idrissa Diop a fait face aux journalistes ce lundi au studio Sankara pour présenter son nouveau singler intitulé « Khadim » dédié à Serigne Ahmadou Bamba le fondateur du mouride. En effet la conférence de presse a été un moment d’émotion pour l’artiste qui rappelle avoir été le meilleur chanteur sénégalais à sortir une chanson en 1974 sur Cheikh Khadim Rassoul,  d’expliquer la quintessence du tube lancé sur le marche à quelques jour du 18   safar. Après avoir fait écouté le morceau aux journalistes, celui qui a fêté ses cinquante ans de musique le mois de juillet dernier, dira que ce singler est une acte d’allégeance « diebeulou » au fondateur de la ville sainte de Touba et un cadeau « hadiya » au grand Magal.

«Je m’exprime toute ma satisfaction tout d’abord de voir reçu ici et mon émotion particulière de présenter cette chanson « Khadim rassoul» au public sénégalais et au public en général », a déclaré le chanteur musicien de renommé international. Mieux dira-t-il, « Ce titre a été fait aussi dans le studio Sankara comme d’ailleurs tous les projets que je fais au Sénégal, la majeure partie se fait ici ». « Et je tiens à rappeler que ce n’est pas du hasard ce titre-là «Khadim» parce qu’en 1974, le 5 avril 1974 j’ai été le premier musicien chanteur à avoir chanté Serigne Touba ici dans ce pays. Il est important de rappeler ça à tous les sénégalais parce que je n’ai pas l’habitude de parler de ça. Il est temps qu’on remet les choses à leurs places. Parce qu’en 1974, il n’y a aucun musicien qui osait,  je dis bien qui osait chanter Serigne Touba. Parce qu’il y en a ceux qui ne connaissaient pas Serigne Touba », a fait Idrissa Diop. Qui rappelle la genèse: « Un jour il y a feu Ndiouga Kébé, El hadj Ndiouga Kébé qui a beaucoup travaillé sur le mouridisme, qui a apporté énormément de choses à Touba. Qui m’a dit au temps du Sahel toi tu chanteras Serigne Touba, il faut que tu chante Serigne Touba. Je lui ai dit mais qui Serigne Touba parce que en 1974 je ne savais pas qui est Serigne Touba. Donc il m’explique, il me parle de beaucoup de choses. Et là, il y a quelque chose qui s’est remontée en moi. C’est comme ça qu’il m’a dit que je vais te recommander avec un vieux qui s’appelle Ousseynou Mbaye à la Gueule Tapée qui va s’enfermer avec toi pendant deux mois, il va t’apprendre qui est Serigne Touba ». « Ainsi, se souvient-il comme si c’était aujourd’hui, je suis parti voir ce vieux Ousseynou Mbaye à la Gueule Tapée qui s’est enfermé avec moi pendant deux mois et demi. Qui a mis dans ma tête un message de Serigne Touba qui s’appelle « diassao secour » à lire parmi les « khassaides de Serigne Touba qui a mis à dans ma tête. Et c’est là que j’ai appris beaucoup de choses sur l’érudit ». « Et tout a démarré! En effet tout a démarré là. Et quand j’ai chanté Serigne Touba, ce jour-là il y a quelque chose s’est plantée ma poitrine », s’enthousiaste M. Diop de raconter. 

Poursuivant le doyen de la musique  sénégalaise, renseigne: « Quand je chantais « Touba, Touba »! On venait juste d’avoir notre télévision avec Maguette Wade. Ma première apparition à la Rts c’était en noir blanc….  » « C’est ainsi que ma vie spirituelle a démarré. C’est que beaucoup de gens ne savent pas », se souvient-il.

Pour la sortie de l’album de ce singler, l’artiste musicien donne rendez-vous aux mélomanes pour le mois de décembre prochain.

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *