add share buttons

Affaire Khalifa SALL : L’échec de la décentralisation

Depuis l’Indépendance, l’Etat avait affiché une volonté de procéder à une déconcentration-décentralisation efficace qui se traduit par un redécoupage incessant du territoire national. Actuellement, le Sénégal , 197 000 km², près de 14 millions d’habitants (ANSD, 2013), est subdivisé administrativement en 14 régions (gouvernances), 45 départements (préfectures) et 123 arrondissements (sous-préfectures). Il compte par ailleurs 599 collectivités locales : 42 départements, 552 communes (167 urbaines, 385 rurales) et 5 communes-villes.

Avec l’avènement de Macky SALL nous assistons à un recul  de la décentralisation sur toutes ces formes .Toute cet échec se traduit avec l’affaire dite ‘’ khalifa Sall ‘’,Le maire de Dakar capital du Sénégal a été emprisonné pendant trois ans avant de sortir par une grâce ou remise de peine par le miracle de Massalikoul jinaane. Monsieur le président a montré son intention de tuer politiquement la décentralisation sous nos tropiques, partout dans le monde j’ai essayé de voir quel président a osé mettre en prison le maire de sa capital.En France quand Emmanuel Macron a été élu et qu’il devait prêter serment c’est le maire de la ville de paris qui la souhaité la bienvenue sur la ville de Paris car le maire est le premier magistrat de la ville.

Deuxièmement avec le nouveau code général des collectivités locales on assiste à la suppression de la dotation de la ville aux communes remplacée par la dotation de l’Etat qui entraine une baisse radical des recettes.

Avant l’entrée en vigueur du code général des collectivités locale, la ville de Dakar allouait une dotation annuelle de 2,4 milliards francs CFA répartie entre les 19 communes suivant des critères démographiques. Mais pour l’année 2015, les dotations de l’Etat s’élèvent au cinquième de la dotation de la ville de Dakar qu’elle est censée remplacer », ont déclaré les élus locaux. La décentralisation sénégalaise pourrait être qualifiée de « décentralisation institutionnelle », c’est-à-dire qui s’attache plus aux textes qu’à la réalité et surtout à la capacité ou non des collectivités à s’autogérer et à investir.

Si l’attention semble se focaliser sur la commune-ville de Dakar c’est surtout en raison de l’enjeu que représente Dakar en tant que capitale et vitrine. C’est aussi en raison de la personnalité de son Maire, Khalifa Sall, présenté à tort ou à raison comme l’un des principaux challengers du Président Macky Sall. Les conflits sont de plus en plus persistants : après l’opposition du gouvernement à l’emprunt obligatoire qui est une aberration sur le plan de la finance Locale , et le désaccord sur la gestion des ordures, les deux parties se sont affrontées sur la question de l’aménagement de places symboliques de Dakar : la Place de l’Indépendance au cœur de la capitale et la Place de la Nation (dite Place de l’Obélisque) qui accueille les manifestations les plus importantes du pays. Soutenu par l’ensemble des communes de la Ville de Dakar, à l’exception notable du maire de Yoff qui est aussi ministre au sein du gouvernement (Ministre de la Gouvernance locale, en charge des collectivités), Khalifa Sall estime que le gouvernement tente de sanctionner les populations de Dakar qui lui ont renouvelé leur confiance contre la candidate du Chef de l’Etat, en confisquant des compétences dévolues aux collectivités. Son appel à voter non lors du référendum de révision de la Constitution du 20 mars 2016, contre l’avis de sa formation politique alliée du Président de la République, le confirme dans une position de défiance et lui a valu son séjour en prison pour trois longue années .

Et enfin Le président de la république donne l’association des maires du sénégal à son jeune frère Aliou SAll maire de Guédiéwaye qui n’a ni les compétences ni la carrure pour cette poste si stratégique. Le secteur stratégique de gouvernance locale doit être confié à un homme du sérail,un homme qui comprends les enjeux de la décentralisation.

 

Ibrahima Faye

   Expert en Stratégie Financière des collectivités locales

   Ibrahimalafayette@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *