add share buttons

Assises politiques de M-PACTE AU CAP SKIRRING: Les leaders du mouvement magnifient leur ancrage à la grande coalition présidentielle

La station touristique du Cap Skirring a été durant ce week-end l’attraction des cadres et sympathisants du Mouvement Patriotique pour des Actions Concertées  autour des territoires en vue de leur Emergence (M-PACTE) pour motif d’un atelier de réflexion et d’orientations stratégiques. Un atelier qui a permis de donner corps au mouvement en lui impulsant une nouvelle dynamique plus  militante, et a été aussi une occasion idéale pour ses responsables que sont le maire de Diembéring Tombon Guéye, Coordonnateur et Seyni Diatta, Président du Conseil départemental d’Oussouye, de réitérer et de magnifier l’ancrage du mouvement au sein  de la coalition de la grande majorité présidentielle portée par SE, le Président Macky Sall. Les responsables de l’APR conviés à ces assises n’ont pas tari d’éloges lors de la  cérémonie de clôture à l’endroit de ce mouvement considéré à leurs yeux comme un fer de lance de la Coalition Benno Bokk  Yakaar dans le Kassa.

 

Retranchés durant deux jours ce weekend –end dans un centre touristique de la cité balnéaire et touristique du Cap, Skirring, près de 65 cadres et sympathisants du Mouvement Patriotique pour des Actions Concertées autour des Territoires en vue de leur Emergence à l’acronyme (M-PACTE), venus de Dakar, des départements ; de Bignona, de Ziguinchor et d’Oussouye et répartis en trois groupes ont planché sur trois thématiques dont la finalité est de mettre à terme à la disposition de la coalition présidentielle, les moyens de sa reconquête de la majorité électorale dans la région de Ziguinchor aux prochaines joutes électorales. D’abord Le groupe Un, qui a une attribution juridique est invité à réfléchir sur la structuration du mouvement, ses statuts et règlements intérieurs, logo emblème, devise ; son orientation idéologique. Quant au Second, il s’est penché sur les forces et faiblesses de la coalition de la grande majorité présidentielle en Casamance naturelle et quelle contribution le mouvement M-PACTE doit apporter ? Enfin le troisième groupe est chargé de proposer un plan d’action de massification du mouvement à l’échelon régional d’abord et voire au-delà par la suite compte tenu de la dimension nationale du mouvement à partir d’un chronogramme bien établi.

Faisant face à la presse régionale à la suite de la lecture des résolutions finales qui ont sanctionné la fin des travaux, le coordonnateur du mouvement, Tombon Guéye se prononce sur ces assisses, premières du genre depuis la création de ce mouvement ;  » Depuis hier nous sommes  ici autour d’un atelier d’échanges relativement à la situation socio-politique en Casamance pour un diagnostic sans complaisance et  de proposer des contributions positives de la part de notre mouvement à la coalition  présidentielle. Au passage, il est bon de préciser que nous sommes de la coalition de la grande majorité présidentielle, cause pour laquelle tous nos alliés ont été conviés.  Ce qui explique la présence de l’honorable conseiller Kana Diallo du CESE et du Maire de la commune d’Oussouye, Edouard Lambal,   l’honorable député Aimé Assine, Coordonnateur départemental APR empêché en raison de son agenda chargé ». Revenant sur le sujet relatif aux forces et faiblesses de  la coalition de la grande majorité présidentielle en Casamance, le coordonnateur du mouvement loue la haute sollicitude du Président de la république pour la Casamance, ainsi dira-t-il ; » On pourrait peut-être  tout lui reprocher sauf de ne pas être amoureux de la Casamance », et le coordonnateur national de M-PACTE de se livrer à l’inventaire non exhaustif des réalisations du Chef d’Etat en  Casamance ; tels que la Casamance  Destination défiscalisée, Casamance zone touristique d’intérêt national prioritaire, le PPDC dans le cadre de la territorisation des politiques publiques et comme projet pilote venu renforcer l’ANRAC ; le désenclavement tous azimuts de la Casamance avec comme en pointe le prestigieux pont de Farafégny en Gambie assurant ainsi à merveille la continuité territoriale, le DAC de Sédhiou… « Chez moi deux châteaux d’eau dernière génération dont l’opérationnalité est éminente au grand bonheur de la commune et notamment de  sa plateforme touristique du Cap Skirring » se réjouit le coordonnateur. Il reconnait par ailleurs que les faiblesses de la mouvance présidentielle restent sans doute « son  déficit de communication et de coordination entre ses différents leaders ». Tout de même, il refuse catégoriquement d’admettre que la coalition présidentielle est malade dans la région au regard de la valeur des leaders qui  la composent. Quid de la propagation du mouvement au niveau de la Casamance naturelle ? Tout en étant favorable, il tempère tout de même ses ambitions,  « Qui trop embrasse, mal étreint ; d’abord la région de Ziguinchor où le département d’Oussouye a servi de terreau  d’incubation au mouvement, ensuite par logique de croissance naturelle,  s’étendre sur toute la Casamance naturelle avec ses trois régions administratives », répondant ainsi à une question d’une journaliste.

Le Maire d’Oussouye impacté par M-PACTE

Interrogé sur sa présence à la cérémonie de clôture de ces retrouvailles de ce mouvement, le maire de la commune d’Oussouye, Edouard Lambal se justifie par le fait que » Le mouvement M- PACT est né sous mes yeux dans le cadre de la collaboration avec les leaders de ce mouvement et je l’ai même encouragé et accompagné » et pour quelle raison ? « Je suis  convaincu qu’il recèle en son sein toute une crème du département. Si aujourd’hui ses responsables se retrouvent pour peaufiner une stratégie par rapport à la démarche politique à adopter dans ce département, il est important pour moi en tant leader du mouvement Macky Yakaaru Kassa  (MY KASSA) d’être là », témoigne-t-il. Pourtant Edouard se dit foncièrement de l’Apr, « Je suis Apériste- Makyste, mais dans ma position politique, nous avons estimé que c’est une démarche politique qu’il fallait adopter pour permettre véritablement à tout le monde  de se retrouver autour du Président » confie-t-il. Et le président du mouvement Macky Yakaaru Kassa d’être formel ;   « MY KASSA ou IMPACT c’est bonnet blanc ou  blanc bonnet,  tous deux,  relèvent du travail et de la bonne volonté de Macky Sall », renseigne-t-il avant de conclure en ces termes on ne peut plus élogieux ; « Le mouvement IMPACT a impacté ma démarche politique et je l’accueille à bras ouverts car il est utile à ce département et constitue un renfort incontestable à la coalition de la majorité présidentielle », se dit admiratif le maire d’Oussouye et président du mouvement éponyme Macky Yakaaru Kassa( MY KASSA), un des piliers de l’Alliance pour la République du département d’Oussouye.

En effet, le Mouvement M-PACTE se donne pour objectifs, d’élever la citoyenneté au rang de culte. Et ceci passe par l’effort dans la générosité ; un don de soi avec un engagement patriotique sans fin et sans faille dans un esprit de responsabilité aigue. Enfin, le mouvement se veut de promouvoir le développement national à partir de l’émergence des territoires ; conséquence logique d’un développement national inclusif et participatif.  Par ailleurs, il a été retenu que le courant politique est bien entendu le « Libéralisme »parce que simplement l’ère des cloisements  idéologiques est révolue.

 Par Bruce André MENDY/Senpresse.net

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *