add share buttons

Soit on est en démocrate, soit on ne l’est pas (Par Souleymane Diallo )

La volée de bois verts qui est en train de s’abattre sur le président Ousmane Sonko suite à sa dernière conférence de presse montre à suffisance que nombre de « politi-chiens » du camp au pouvoir sont allergiques à la liberté qu’offre l’exercice de la démocratie.

« Le OUI n’a de sens que lorsqu’on a la possibilité de dire NON. » disait l’autre.

Et alors ?

Le président Ousmane Sono n’a t’il pas le droit de s’opposer ?

Est-il obligé de prendre part à un simulacre de « dialogue national » drivé par un octogénaire entouré de septuagénaires et de sexagénaires dans un pays à majorité juvénile ?

Est-il obligé de prendre part à des parlottes sans termes de référence consensuels, ni objectifs définis ?

Alors souffrez.

Souffrez, chers contempteurs de voir le président Ousmane Sonko incarner l’opposition, la vraie.

Une opposition sans complaisance, ni faux-fuyants.

Une opposition qui pose les vraies problématiques de l’heure.

Une opposition qui refuse de faire de la figuration.

Une opposition qui n’a pas peur de défendre les intérêts des populations.

N’en déplaise aux répondeurs_automatiques du palais et autres pourfendeurs des opposants au régime en place.

Nous sommes à la place que le résultat du « pseudo » scrutin présidentiel de février dernier nous a octroyé. Nous comptons bien l’occuper et y imprimer notre marque de sorte qu’il y’aura un avant et un après PASTEF dans l’opposition.

L’avenir, c’est maintenant.

#Sonko_president

#Pastef

M. Souleymane Diallo

Secrétaire à la Communication

Pastef / Grand Yoff

Secrétariat à la communication Section communale
PASTEF / Grand Yoff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *